Accéder au contenu principal

Ligue 1 : Lyon rate le coche, Marseille l'emporte in extremis au Vélodrome

AFP

Les Lyonnais ont dû se contenter d'un match nul (1-1), dimanche, à Brest, manquant ainsi l'occasion de revenir à la hauteur du PSG en tête de la Ligue 1. Grâce à sa courte victoire sur Troyes, l'OM, en revanche, revient à trois points des Gones.

PUBLICITÉ

Un match nul (1-1) à Brest a fait rater, dimanche, à l'Olympique Lyonnais l'occasion de profiter de la défaite (1-0) du Paris Saint-Germain à Reims la veille pour revenir à sa hauteur en tête de la Ligue 1.

Lyon reste deuxième avec 52 points, deux de moins que le PSG et cinq points de plus que Saint-Etienne, troisième, mais avec seulement une longueur d'avance sur Marseille qui recevait Troyes en fin d'après-midi.

Les Lyonnais, qui restaient sur deux victoires, ont été pris à la gorge d'entrée par les Brestois, modestes 15e qui ne s'étaient plus imposés à domicile depuis le 17 novembre.

Une première offensive a échoué sur un enchaînement contrôle-reprise mal cadré du Sénégalais Magaye Gueye à la 4e minute.

La deuxième attaque de Brest a fait mouche quatre minutes plus tard. Kamel Chafni a hérité du ballon dans la surface après un une-deux avec Gueye et a battu Rémy Vercoutre d'un tir du pied droit.

Lyon a eu plusieurs occasions d'égaliser par Clément Grenier, Bafetimbi Gomis et Lisandro mais Brest a tenu bon avant de céder à la 53e.

Steed Malbranque a démarqué Lisandro. Le gardien Alexis Thébaux a fait échec à l'Argentin mais a renvoyé le ballon sur son coéquipier Tripy Makonda qui a marqué contre son camp.

Lyon n'est pas parvenu à forcer le sort du match malgré les efforts de ses attaquants.

Brest a même marqué à la 90e minute par Florian Raspentino à la suite d'un corner mais le but a été refusé pour un contrôle de la main de Benoît Lesoimier.

La dernière occasion a été lyonnaise à la 93e minute mais Gomis n'a pas cadré sa reprise d'un centre d'Arnold Mvuemba.

Marseille l'emporte à l'orgueil face à Troyes

Un peu plus tard, ce dimanche, l'Olympique de Marseille a longtemps tatonné et s'est fait peur avant d'imposer sa loi au stade Vélodrome face à Troyes, battu (2-1) au terme d'un match de Ligue 1 qui s'est joué dans les 20 dernières minutes.

Le but de la victoire a été inscrit à la 82e minute par André-Pierre Gignac, une minute après que son équipier camerounais Nicolas N'Koulou eut égalisé.

Troyes, lanterne rouge à sept points du premier non-relégable, avait ouvert le score à la 70e minute par son capitaine et attaquant brésilien Marcos.

Ce succès permet à l'OM de reprendre la troisième place du classement provisoirement cédé la veille à Saint-Etienne à la faveur de la victoire des Verts (4-0) sur Nice.

Lille s'impose face à Bordeaux (2-1)

Lille a remporté dimanche à domicile son quatrième match d'affilée en Ligue 1, lors de la 27e journée, face à des Bordelais battus, eux, en championnat pour la quatrième fois consécutive (2-1).

Lille reste dans le coup d'une qualification pour une compétition européenne la saison prochaine, à six points de Marseille (3e) et quatre de Saint-Étienne (4e).

En revanche, les Bordelais, traités de "mauviettes" par leur président Jean-Louis Triaud dans le journal L'Équipe de dimanche, s'enfoncent et vont devoir se ressaisir avant d'aller défier le Benfica Lisbonne en Europa League en huitièmes de finale.

Seule consolation pour Bordeaux : l'équipe a marqué son premier but en championnat depuis un mois (victoire 2-0 contre Valenciennes début février).

Menés à la mi-temps, les Lillois ont inversé la tendance grâce à un but magnifique de Ronny Rodelin, son premier en Ligue 1, et un but plein de sang froid de Salomon Kalou, de nouveau titularisé en pointe.

Avec dépêches

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.