Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les orangs-outans meurent pour des biscuits

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : Martin Fayulu tend la main à Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gaspard Gantzer : "Sur les carburants, le gouvernement doit continuer à expliquer"

En savoir plus

LE DÉBAT

Gaza : annonce d'un cessez le feu

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Un monde à portée de main", le roman en trompe-l'œil de Maylis de Kerangal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Uhuru Kenyatta : "Aucun pays ne peut combattre seul le terrorisme"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Christine Lagarde et Jim Yong Kim : "Il faut un multilatéralisme plus inclusif"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Un opposant à Maduro raconte sa détention dans les geôles du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

L'Arabie saoudite accroît investissements et influences en Bosnie

En savoir plus

Afrique

Un troisième soldat français tué dans des combats au Mali

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/03/2013

L'Élysée annonce qu'un soldat du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers a trouvé la mort samedi dans des combats au Mali. Il s'agit du troisième militaire français tué depuis le début de l'opération Serval le 11 janvier.

Un troisième soldat français engagé dans l'opération militaire au Mali a été tué, samedi 2 mars, dans le nord du pays, annoncent dimanche la présidence de la République et les services du Premier ministre.

François Hollande, annonce un communiqué, "a appris avec une grande tristesse la mort au combat hier soir dans le nord du Mali d'un soldat du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers", dans l'Ariège. "Le chef de l'État exprime son profond respect pour le sacrifice de ce jeune soldat", ajouté le communiqué.

Le caporal Cédric Charenton, 26 ans, "a été mortellement blessé dans les combats contre les terroristes armés retranchés dans l'Adrar des Ifoghas", précise Matignon.

Il était engagé depuis moins de quatre ans

Cédric Charenton était engagé depuis le 25 janvier sur le territoire malien. Engagé

Le soldat français est mort au cours du troisième assaut lancé dans la journée de samedi

depuis moins de quatre ans dans l'Armée de terre, il avait participé dans le passé à des missions en Nouvelle-Calédonie, en Afghanistan et au Gabon.

"C'est hier vers 18 heures, alors que sa section montait à l'assaut d'une position ennemie au coeur du sanctuaire des terroristes, que notre soldat a été tué par des groupes armés lors d'un violent accrochage", indique le ministère de la Défense.

Deux autres militaires français ont déjà trouvé la mort au Mali où l'opération "Serval" a été déclenchée le 11 janvier.

Le soutien des Français à l'opération Serval s'érode

"Dans ces circonstances particulièrement tragiques, le Premier ministre tient à affirmer que la France est déterminée à tenir ses engagements et à poursuivre ses actions aux côtés du peuple malien et des contingents africains", indique le communiqué de Matignon.

Le soutien des Français à l'intervention militaire au Mali s'érode, cédant 13 points en trois semaines, selon un sondage Ifop pour Atlantico publié samedi.

France 24 avec dépêches
 

Première publication : 03/03/2013

  • FRANCE

    Mali : Le Drian indécis sur le calendrier du retrait des troupes françaises

    En savoir plus

  • MALI

    Nord-Mali : l'envoi de Casques bleus est toujours en discussion à l'ONU

    En savoir plus

  • MALI

    Un soldat français tué lors d'une opération au Nord-Mali

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)