SYRIE

Les rebelles syriens contrôlent la quasi-totalité d'une capitale provinciale

Sunday Times

L'opposition syrienne est sur le point de remporter pour la première fois la capitale d'une province, Raqa, située dans le nord du pays. Par ailleurs, au moins 33 Syriens et sept Irakiens ont péri dans une embuscade à la frontière irako-syrienne.

Publicité

Les rebelles syriens se sont emparés, lundi 5 mars, pour la première fois de la capitale d'une province en prenant le contrôle quasi-total de la ville de Raqa, dans le nord du pays, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les rebelles contrôlent presque entièrement la ville. Il y a encore quelques foyers de résistance de la part des forces du régime, en particulier le siège de la sécurité militaire et le bâtiment du parti Baas. Les combats se poursuivent", a affirmé l'OSDH, qui s'appuie sur un réseau de militants et de sources médicales.

"Dans les prochaines heures, Raqa sera la première capitale d'une province qui sera hors du contrôle du régime", a déclaré à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH. Selon lui, ce sont les djihadistes du Front al-Nosra, alliés à d'autres groupes, qui combattent dans la ville.

Une statue de Hafez al-Assad, prédécesseur et père de l'actuel président Bachar al-Assad, a été détruite.

Des informations font état de la mort d'un chef de la police et de l'arrestation de deux autres hauts responsables de la sécurité d'État et de la sécurité politique, a précisé l'OSDH, ajoutant que le chef de la sécurité d'État avait été transféré en Turquie.

Située sur l'Euphrate, près de la frontière turque, la ville de Raqa compte 240 000 habitants, mais plus de 800 000 déplacés sont venus s'y installer depuis le début du conflit en mars 2011.

Ces dernières semaines, les rebelles avaient coupé toutes les voies d'approvisionnement d'armes et de renforts de l'armée vers la ville.

Au moins 33 soldats syriens et sept Irakiens tués

Au moins 33 soldats syriens ont été tués lundi dans une embuscade menée par des hommes armés contre leur convoi en Irak, où ils étaient entrés fuyant les violents combats qui se sont déroulés ce week-end du côté syrien de la frontière, ont indiqué des officiers irakiens.

Sept Irakiens ont également été tués dans l'embuscade, a-t-on ajouté de mêmes sources, précisant que les soldats syriens avaient franchi la frontière par le point de passage de Yaaroubiyeh où de violents combats avaient opposé samedi l'armée syrienne aux rebelles luttant contre le régime du président syrien Bachar al-Assad.

Avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine