Accéder au contenu principal

Le Hamas interdit le marathon de Gaza aux femmes, la course annulée

UN Photo/Shareef Sarhan

En réponse au refus du Hamas de laisser participer les femmes au marathon de Gaza, l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens a tout simplement décidé d'annuler la course. L'épreuve devait se dérouler le 10 avril prochain.

Publicité

L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a annoncé sa décision ce mardi 5 mars sur son site officiel. En signe de désapprobation face au mouvement islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, l’organisation des Nations unies a choisi d’annuler la troisième édition du marathon qui devait avoir lieu dans l’enclave palestinienne.

"Nous regrettons d’annoncer que le marathon de Gaza, qui devait se tenir le 10 avril 2013, est annulé à la suite d’une décision des autorités de Gaza de ne pas permettre aux femmes d’y participer", peut-on lire dans le communiqué.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole de l’UNRWA a expliqué que le Hamas n’a pas voulu revenir sur sa position : "Le Hamas a refusé de laisser les femmes se joindre à ce marathon très important […] Ils nous ont forcé à annuler et je suis vraiment désolé car il s’agit d’un événement majeur pour les réfugiés palestiniens."

Un événement symbolique

Selon l’UNRWA, 800 personnes, dont une moitié de femmes, avaient déjà confirmé leur participation à l’édition 2013 : 551 coureurs originaires de Gaza et 256 sportifs internationaux. Plus de 1 600 enfants devaient également se trouver sur la ligne de départ. En 2011, pour la première édition, des centaines de femmes et de jeunes filles gazaouis avaient déjà pris part à l’événement.

"Le Hamas affirme que les femmes n’ont jamais été autorisées à courir, mais ce n’est pas vrai. Ils ont ensuite décidé de n’autoriser que les Palestiniennes à participer, puis ils ont choisi d’interdire la course à toutes les femmes", a précisé une source diplomatique à l’AFP.

Pas de mixité

De son côté, le Hamas a confirmé son interdiction. "Nous regrettons la décision d’annuler le marathon, mais ne nous voulons pas que les hommes et les femmes courent ensemble", a justifié Abdessalam Siyyam, le secrétaire du cabinet du gouvernement du Hamas, en citant les lois islamiques.

"Nous ne voulons pas que des femmes courent en étant découverte", a-t-il également ajouté en précisant que l’interdiction n’est valable que pour les femmes de 16 ans et plus.

Malgré cette annulation, l’UNRWA réfléchit à la mise en place d’un événement alternatif pour ceux qui ont déjà pris leur inscription.

Avec dépêches

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.