VENEZUELA

Nicolas Maduro investi président du Venezuela par intérim

Nicolas Maduro
Nicolas Maduro

Dauphin désigné par Hugo Chavez, Nicolas Maduro a prêté serment vendredi, officialisant sa prise de fonction à la tête du Venezuela, ce que l’opposition dénonce. Le président par intérim a demandé la convocation immédiate d'une élection.

Publicité

Fin de la trêve politique au Venezuela. Trois jours après le décès du président Hugo Chavez, les hostilités ont repris entre le parti présidentiel et l’opposition.

Conformément au vœu d’Hugo Chavez, le vice-président Nicolas Maduro a été investi président par intérim, vendredi 8 mars, lors d’une cérémonie organisée juste après les funérailles du "Comandante". Mais pour l’opposition, l’investiture temporaire de Maduro n’est pas légale, la Constitution prévoyant qu’en cas de décès du chef de l’État, le président de l’Assemblée nationale doit assurer l’intérim.

"Il s’agit d’une investiture frauduleuse […] Nicolas, personne ne t’a élu président, le peuple n’a pas voté pour toi, mon garçon", a réagi le leader de l’opposition Henrique Capriles, gouverneur de l'État du Miranda, qui a boycotté la cérémonie.

Nicolas Maduro a pris ses nouvelles fonctions avec l’aval du tribunal suprême de justice vénézuélienne. Il a déjà annoncé que de nouvelles élections devaient avoir lieu sous un mois, conformément à la Constitution.

Porté par le mythe Chavez, Maduro est d’ores et déjà donné favori. Lors des dernières élections présidentielles en octobre 2012, Henrique Capriles avait perdu de 10 points face au "Comandante".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine