Focus

Ces jeunes Français qui veulent faire le djihad

Trois hommes du groupe de Marignane,soupçonnés d'avoir stocké des explosifs en vue d'un éventuel attentat en France, ont été déférés lundi devant la justice. Le procureur de Paris, François Molins, fait état d'une hausse d'arrestations de djihadistes présumés depuis l'affaire Merah.

Publicité

François Molins affirme que ce groupe "était en mesure de commettre à très court terme, probablement dans les jours à venir, un attentat à la bombe sur le territoire français". Il a précisé qu'un "atelier de fabrication d'explosifs" a été découvert à Marignane, au domicile du principal suspect, né en 1992. Des armes et de nombreux produits chimiques pouvant permettre la confection d'une bombe ont été saisis.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine