Accéder au contenu principal
PAKISTAN

Un islamiste arrêté à Karachi pour son implication présumée dans le meurtre de Daniel Pearl

2 min

Les Rangers pakistanais ont affirmé avoir arrêté, dimanche lors d'un raid dans un quartier sensible de Karachi, Asad Ullah, un militant islamiste soupçonné d'être impliqué dans l'assassinat du journaliste américain Daniel Pearl en 2002.

Publicité

Les forces de sécurité pakistanaises ont arrêté, ce week-end, un militant islamiste soupçonné d'être impliqué dans l'assassinat en 2002 du journaliste américain Daniel Pearl, ont indiqué lundi les autorités.

Les Rangers, une unité paramilitaire, ont affirmé avoir arrêté dimanche Qari Abdul Hayee, aussi appelé Asad Ullah, lors d'un raid dans un quartier chaud de Karachi, mégapole du sud du Pakistan où Daniel Pearl avait été enlevé et décapité.

"Asad Ullah était le chef du Lashkar-e-Jhangvi (LeJ, un groupe islamiste armé) dans la province méridionale du Sind (dont Karachi est la capitale) et a été impliqué dans de nombreux attentats terroristes. Il est lié au meurtre du journaliste américain Daniel Pearl", a dit un responsable des Rangers.

Le journaliste avait disparu en 2002

Daniel Pearl, 38 ans, correspondant du quotidien américain "The Wall Street Journal", avait disparu le 23 janvier 2002 à Karachi. Une vidéo montrant sa décapitation avait été remise un mois plus tard au consulat des États-Unis.

Omar Sheikh, de son vrai nom Ahmed Saeed Sheikh, avait été condamné à la peine capitale en juin 2002 par un tribunal antiterroriste pour l'enlèvement et l'assassinat de Daniel Pearl.

Trois autres hommes avaient aussi été arrêtés et condamnés dans cette affaire. Mais selon une enquête dirigée par une ancienne collègue de Daniel Pearl, c'est plutôt Khaled Sheikh Mohammed (KSM), le cerveau auto-revendiqué des attentats du 11-Septembre qui a exécuté le journaliste du "Wall Street Journal".

Une autre arrestation jeudi dernier

Asad Ullah, qui était recherché pour son implication présumée dans le meurtre de Daniel Pearl, sera remis sous peu aux autorités policières, a ajouté le responsable des Rangers.

Les forces de sécurité ont par ailleurs arrêté jeudi dernier Bashirullah, architecte présumé d'un attentat ayant fait 50 morts il y a deux semaines à Abbas Town, un quartier chiite de Karachi.

Ces arrestations interviennent alors que le Pakistan doit tenir des élections nationales et provinciales d'ici la mi-mai.

Avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.