Focus

Vers la fin d'un conflit vieux de trente ans ?

Emprisonné depuis 1999 sur l'île d'Imrali, au nord-ouest de la Turquie, Abdullah Öcalan, chef de la rébellion kurde du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), a appelé jeudi à un cessez-le-feu et au retrait de ses troupes du territoire turc.

Publicité

Ce message, lu par un député à Diyarbakir, principale ville des régions kurdes de Turquie, s'inscrit dans un cycle de pourparlers de paix menés au cours des derniers mois par le chef rebelle, détenu par les autorités turques.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine