FRANCE

Affaire Cahuzac : pour le PS, les propos de Mélenchon sont "dangereux"

AFP
4 mn

Après les déclarations tonitruantes du leader du Front de gauche, qui dénonce la "pourriture" du système politique, le député socialiste Olivier Faure estime que le discours de Jean-Luc Mélenchon relève du populisme.

Publicité

Le député socialiste Olivier Faure a jugé samedi 6 avril que le discours de Jean-Luc Mélenchon, qui dénonce la "pourriture" du "système" après l'affaire Cahuzac, était "à la fois dangereux et totalement injustifié". "On ne peut pas mettre dans le même sac l'ensemble de la classe politique, ça c'est vraiment l'une des formes les plus évidentes du populisme, a-t-il déclaré sur i-Télé. "On ne peut pas d'un seul coup renvoyer le peuple contre ses élites - dont Jean-Luc Mélenchon fait partie d'ailleurs - et considérer qu'on doit passer un immense 'coup de balai'", a poursuivi l'élu, précisant que la plupart des hommes politiques exerçaient leur travail avec à l'esprit le bien public et l'intérêt général.

"Coup de balai": l’expression a été employée, le 5 avril, par le leader du Front de gauche qui réclame un nettoyage de la classe politique "constituée de tout-puissants seigneurs", selon l’ancien ministre socialiste. "Non, ce n'est pas une personne qui a failli, c'est un système qui révèle sa pourriture intrinsèque", avait-il accusé, quatre jours après les aveux de l'ex-ministre du Budget à propos d'un compte bancaire non déclaré en Suisse.

Appel à une mobilisation le 5 mai

Entendant surfer sur le soudain silence du Front national - embarrassé après que l'affaire a révélé qu'un conseiller de Marine Le Pen avait aidé Jérôme Cahuzac à ouvrir le compte illégal en Suisse -, Jean-Luc Mélenchon a également appelé à un large rassemblement le 5 mai, date anniversaire de l’élection de François Hollande.

"On ne peut accepter que le peuple français humilié ne s'en mêle pas. C'est pourquoi je veux faire la proposition que l'on manifeste le jour anniversaire du deuxième tour de la présidentielle, le 5 mai prochain, que l'on fasse une marche citoyenne pour la VIe République, pour purifier l'atmosphère politique insupportable", a-t-il déclaré vendredi sur France Info.

FRANCE 24 avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine