FRANCE

Tags racistes et islamophobes dans une mosquée de la région parisienne

AFP - Archive : tags dans la mosquée d'Ozoir-la-Ferrière en février 2013
2 mn

Une mosquée de Seine-et-Marne a été l’objet d’attaques racistes et anti-musulmanes : une tête de porc y a été déposée et des inscriptions nazies taguées. Début février, deux autres mosquées du département ont subi le même type d’attaques.

Publicité

Une tête de porc et des tags nazis. La mosquée en cours de construction à Coulommiers, en Seine-et-Marne (77), à une soixantaine de kilomètres de Paris, a été l’objet d’actes racistes et islamophobes, découverts dans la journée de dimanche.

Abdallah Zekri, le président de l'observatoire de l'islamophobie au sein du Conseil français du Culte musulman (CFCM), a fait part de son "sentiment d'écœurement et de dégoût face à ces gens qui continuent de profaner des lieux de culte".

Même indignation du côté du maire UMP de la ville, Franck Riester, et du procureur adjoint de Meaux, André Ribes, qui se sont rendus sur place juste après avoir été alertés. Tous deux ont condamné des actes "inadmissibles".

Trois mosquées attaquées en deux mois dans le département

C’est la troisième fois depuis le début de l’année que des mosquées de la Seine-et-Marne sont ainsi visées. Début février, des croix gammées et des inscriptions extrémistes ont été taguées sur les murs des mosquées de Provins et d’Ozoir-la-Ferrière.

En 2012, 201 actes islamophobes ont été recensés par l’Observatoire de l’islamophobie, soit une augmentation de 28 % par rapport à l’année précédente. "Tant que ces gens ne sont pas condamnés à de lourdes peines, ça continuera", a déploré Abdallah Zekri, interrogé par l’AFP dimanche.

La diffamation raciale ou ciblant un groupe en raison de son appartenance notamment religieuse est passible d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine