Accéder au contenu principal

Patrimoine : huit membres du gouvernement sont millionnaires

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et les 37 ministres de son gouvernement ont publié leur patrimoine sur le site internet www.declarations-patrimoine.gouvernement.fr. Huit d'entre eux déclarent plus d'un million d'euros d'actifs.

PUBLICITÉ

Ça y est, c’est fait. Moralisation de la vie publique oblige, les membres du gouvernement ont publié sur Internet la liste de leur patrimoine. De l’appartement parisien à 2, 75 millions d’euros de Laurent Fabius au vélo Gitane de Christiane Taubira acheté 300 euros, tout - ou presque - est révélé, depuis lundi 15 avril 18 heures, sur le site www.declarations-patrimoine.gouvernement.fr.

Sur les 38 ministres et ministres délégués du gouvernement Ayrault, huit sont millionnaires. En tête de peloton : le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui, malgré un découvert de 30 000 euros sur l’un de ses comptes, déclare un patrimoine d’une valeur de 6, 57 millions d’euros (6,07 en déduisant les prêts encore en cours), comprenant notamment trois propriétés et des actions à hauteur de 1,3 million d’euros.

La deuxième ministre la plus riche est Michèle Delaunay, ministre déléguée aux personnes âgées. L’ex-cancérologue et chef de clinique déclare, elle, cinq millions d’euros d’actifs dont 3,1 millions d’immobilier… ainsi que 23 comptes bancaires abritant quelque 890 000 euros. Vient ensuite Michel Sapin, ministre du Travail, qui totalise un patrimoine de 2,23 millions d’euros. Il est talonné par le chef du gouvernement Jean-Marc Ayrault qui, lui, déclare 1,5 million d’actifs. Il est suivi par George Pau-Langevin, la ministre déléguée à la Réussite éducative, Valérie Fourneyron, ministre de la Jeunesse et des Sports, Marisol Touraine, ministre de la Santé, et enfin Victorin Lurel, ministre des Outre-mer.

Nu pour dénoncer l’impudeur de la mesure

À l’autre bout de l’échelle patrimoniale ministérielle se trouvent quelques jeunes ministres, comme Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement. Aucun patrimoine immobilier, un parc de véhicules se résumant à un scooter de 50 cm3 estimé à 500 euros… En résumé, rien de très bling bling. Tout comme Delphine Batho, ministre de l’Écologie, qui ne déclare ni appartement ni voiture.

En résumé, les ministres se sont pliés, bon gré, mal gré, au grand déballage exigé par François Hollande après l’affaire Cahuzac. Une dizaine d’entre eux avaient pris les devants en dévoilant leur patrimoine avant l’heure H, comme Arnaud Montebourg (Redressement productif), Marie-Arlette Carlotti (Exclusion), Cécile Duflot (Logement), Michèle Delaunay ou encore Marisol Touraine.

Un projet de loi, présenté en Conseil des ministres, devrait étendre cette obligation aux parlementaires, présidents de collectivités territoriales, membres des cabinets ministériels et directeurs d'administration centrale. Une perspective loin de faire l'unanimité. Un élu de Montbéliard, fâché de cette "impudeur totale", a posé nu devant le photographe de "L’Est Républicain" pour dénoncer une mesure "qui n’empêchera jamais les tricheurs de tricher, de publier leur patrimoine mais de cacher l’essentiel". Un imparable sens de la métaphore.

Avec dépêches

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.