FOOTBALL

Coupe de France : élimination surprise du PSG par Évian en quarts de finale

AFP
Texte par : Dépêche
3 mn

Pourtant grands favoris de la rencontre, les Parisiens ont été éliminés en quarts de finale de la Coupe de France par Évian Thonon Gaillard, mercredi, aux tirs au but (1-4). Évian sera opposé à Lorient en demi-finale, le 8 mai.

Publicité

Le Paris Saint-Germain a subi un camouflet malgré ses millions qataris et ses stars, mercredi, au Parc des sports d'Annecy où il a subi une improbable élimination en quart de finale de la Coupe de France face à Evian TG.

Le club qui prétend faire partie des grands d'Europe même si sa Ligue des champions s'est achevée face à Barcelone s'est incliné 1-1, 1-4 aux tirs au but.

Evian, que seulement trois points séparent de la zone de rélégation, recevra Lorient, vainqueur de Saint-Etienne 2-1 en demi-finale. Troyes, bourreau de Nancy 3-0, jouera à domicile contre Bordeaux qui a éliminé Lens 3-2.

Les matchs auront lieu les 7 et 8 mai.

S'il était un quart de finale qui semblait joué d'avance c'était bien le match dont la télévision avait fait sa tête d'affiche entre le Paris Saint-Germain et Evian Thonon Gaillard.

Le PSG avait d'ailleurs affiché sa volonté de jouer la qualification et, au-delà, le doublé Coupe-Championnat en alignant la plupart de ses stars.

L'ouverture du score a été signée par Javier Pastore dès la 8e minute de jeu. Evian a mis un bémol juste avant la mi-temps lorsque Saber Khalifa a égalisé.

Insipide, le PSG n'est pas parvenu à faire la différence en seconde période. Pire, Ses joueurs ont perdu leur calme dans les prolongations à l'image de Thiago Motta expulsé pour un vilain geste à la 117e minute.

Quand est venue l'épreuve des tirs au but, les stars Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva et Ezequiel Lavezzi se sont ratées. Les sans-grade d'Evian se sont surpassés et ont envoyé leur club en demi-finale.

"C'est l'exploit et on l'a mérité", a déclaré l'entraîneur d'Evian, Pascal Dupraz sur France 3.

"La victoire vient d'une superbe première mi-temps. On a eu un peu plus de mal en seconde. C'est à ce prix-là qu'on va se maintenir".

Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine