Élément Terre

Éthiopie : le retour des arbres perdus

Cette semaine, "Élément Terre" part arpenter les terres arides d'Éthiopie. En seulement 50 ans, le pays a sacrifié plus de 90% de ses forêts. Mais une campagne de reforestation sème de nouveaux espoirs sur les hauts plateaux éthiopiens.

Publicité

En Éthiopie, lorsqu’un arbre est planté, une dizaine d’autres sont abattus un peu plus loin. Et pourtant, des hommes et des femmes continuent à travailler la terre pour faire reverdir les collines du pays, imperturbables. En plein soleil, loin d’être découragés par la statistique, ils bêchent et creusent de plus belle. Grâce à eux, 20 millions d’arbres ont déjà été replantés en 12 ans. L’ONG Green Ethiopia et la fondation Yves Rocher sont à l’origine de cette initiative et aujourd’hui, leur objectif est d’en faire pousser autant d’ici 2015.

Ce travail de reforestation promet d'être long et difficile, mais il est devenu une nécessité. Car là où les arbres surgissent, de petites oasis fertiles font aussi leur réapparition. Dans la région du Tigray qui a souffert de la famine dans les années 1980, les habitants l’ont bien compris. La reforestation permet aux terres stériles de se transformer en laissant les arbres accomplir leur œuvre : faire de l’ombre, briser le vent, nourrir la terre et irriguer naturellement les cultures.

Pendant ce temps, le long des routes du pays, plusieurs tonnes d'eucalyptus fraîchement coupés continuent à s’entasser. Importés d'Australie, utilisés pour la construction et la fabrication de meubles, les eucalyptus sont une source de revenus importante pour les Éthiopiens. Mais ces "arbres-vampires" appauvrissent dangereusement les sols, ne laissant aucune chance de survie à ceux qui les entourent. Inquiets, des biologistes encouragent la plantation d’espèces autochtones pour préserver la biodiversité de ce pays de la Corne de l’Afrique.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine