Accéder au contenu principal

Trois morts dans l'incendie d'un squat occupé par des centaines de Roms

AFP

Deux femmes et un enfant ont péri dans la nuit de dimanche à lundi dans l'incendie d'une usine désaffectée de Lyon dans laquelle vivaient environ 200 Roms, selon un bilan provisoire établi par les pompiers.

PUBLICITÉ

L'incendie s'est déclaré dans la nuit du dimanche au lundi 13 mai dans une usine désafféctée de Lyon dans laquelle logeaient environ 200 Roms. Selon un bilan provisoire, trois personnes, deux femmes et un enfant, ont péri. Il pourrait y avoir six ou sept victimes, selon les pompiers.

L'incendie, qui a démarré un peu avant 00h30 lundi, a totalement embrasé ce bâtiment situé rue Audibert et Lavirotte, dans le 8e arrondissement de Lyon.

Selon Gilberte Renard, militante de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), près de 300 Roms dont des enfants en bas âge et des femmes enceintes occupaient ce bâtiment, des anciens bureaux d'une usine, selon elle. "Ils dormaient souvent dans le grenier", a expliqué à l'AFP la militante.

Dans les décombres, les pompiers ont découvert deux femmes et un enfant, selon les pompiers et la préfecture. Les rescapés ont été évacués et regroupés dans un gymnase d'une école située avenue des frères Lumières, dans le même arrondissement.

Les secours attendaient des renforts, dont des équipes cynophiles, pour fouiller le bâtiment qui menace de s'écrouler, selon les pompiers. L'escalier de l'immeuble s'est d'ores et déjà effondré.

Avec dépêches

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.