Accéder au contenu principal

José Mourinho quittera le Real Madrid à la fin de la saison

José Mourinho
José Mourinho AFP

Le Real Madrid a annoncé le départ à la fin de la saison de son entraîneur, José Mourinho, pressenti à Chelsea. Son successeur n’a pas été révélé mais des rumeurs parlent de Carlo Ancelotti qui vient d’indiquer son intention de quitter le PSG.

Publicité

José Mourinho, entraîneur du Real Madrid, s'en ira à la fin de la saison, a annoncé lundi Florentino Perez, président du club espagnol, sans préciser l'identité du remplaçant de l'entraîneur portugais.

"Après des entretiens avec notre entraîneur José Mourinho, nous avons conclu un accord pour mettre fin à notre contrat à la fin de la saison", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse.

"Nous n'avons pas conclu de pré-contrat avec un autre entraîneur. Ce sera l'affaire des quelques prochains jours", a-t-il ajouté.

Des spéculations de plus en plus persistantes annoncent José Mourinho à Chelsea, le club londonien avec lequel il a remporté deux championnats d'Angleterre en 2005 et 2006 et une Coupe d'Angleterre en 2007.

Toujours selon des spéculations, son départ du Real pourrait permettre l'arrivée de l'Italien Carlo Ancelotti, qui a annoncé dimanche qu'il souhaitait quitter le Paris Saint-Germain.

Sous la direction de José Mourinho, le Real a remporté la Coupe du Roi en 2011, le championnat d'Espagne et la Supercoupe d'Espagne en 2012.

Il n'a cependant pas réussi à décrocher la dixième Ligue des champions qui lui échappe depuis 2002, ni à mettre fin à l'hégémonie de Barcelone.

L'entraineur portugais était arrivé au Real en 2010 après avoir conduit l'Inter Milan au titre européen. Il était sous contrat jusqu'en juin 2016.

Battu vendredi dernier par l'Atletico Madrid en finale de la Coupe du Roi, le Real n'a remporté aucun titre majeur cette saison et a échoué pour la troisième année de suite en demi-finale de la Ligue des champions.

José Mourinho a lui-même évoqué une campagne "désastreuse", "la pire" de sa carrière d'entraîneur.

Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.