Loïk Le Floch-Prigent, ex-PDG d'ELF

En septembre 2012, Loïk Le Floch-Prigent était arrêté à Abidjan, puis transféré et emprisonné au Togo pour son implication supposée dans une affaire d'escroquerie. Libéré pour des raisons de santé, il dénonce les manipulations du pouvoir togolais et annonce son intention de déposer plainte contre ses accusateurs.