Accéder au contenu principal

Arrestation de l'auteur présumé de l'agression d'un militaire à La Défense

AFP

L'homme soupçonné d'avoir agressé au cutter un militaire à La Défense, samedi, a été arrêté dans les Yvelines. Âgé de 22 ans, il serait partisan d'un "islam traditionaliste voire radical", selon des sources proches de l'enquête.

PUBLICITÉ

L'auteur présumé de l'agression d'un militaire samedi dernier à La Défense (Hauts-de-Seine) a été arrêté mercredi matin à La Verrière (Yvelines), a-t-on appris de source policière.

L'homme, âgé de 22 ans, a été interpellé à 06h00 (04h00 GMT) dans la rue, devant un immeuble où réside un de ses proches, par la brigade anti-gang de la police judiciaire de Paris et la brigade criminelle, a-t-on précisé de même source.

Connu des services de police pour des faits de droit commun (vol, vol avec violence,

"Il y a plusieurs dizaines, voire centaines de Merah potentiel dans notre pays" Manuel Valls

port d'arme...), le suspect a été identifié grâce aux empreintes génétiques relevées sur des objets qu'il avait abandonnés à La Défense.

Le militaire agressé est sorti lundi de l'hôpital

Il avait laissé sur place un sac dans lequel ont été retrouvés notamment une canette entamée, un étui de couteau vide, un couteau dans son étui.

Le militaire de 23 ans a été blessé au cou, au cutter ou au couteau, samedi dernier alors qu'il effectuait une patrouille avec deux collègues dans le cadre du plan Vigipirate à proximité de la station RER de La Défense, près de Paris. L'agresseur était parvenu à prendre la fuite.

La victime est sortie lundi de l'hôpital Percy de Clamart, en région parisienne, où elle avait été admise.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a déclaré lundi que des éléments laissaient penser à un acte terroriste rappelant le meurtre, mercredi dernier à Londres, d'un militaire britannique par deux hommes lançant des slogans islamistes.

Avec dépêches

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.