Accéder au contenu principal
FRANCE

Nouvelle hausse du chômage en avril

AFP
Texte par : Dépêche
|
4 min

Au mois d'avril, le ministère du Travail a recensé 3 264 400 demandeurs d'emploi de catégorie A, soit 39 800 chômeurs de plus qu'en mars. Les jeunes ont été particulièrement touchés, avec une augmentation de 2 %.

Publicité

Le nombre de chômeurs dans la catégorie A, la plus regardée, a battu en avril un nouveau record à 3.264.400, portant à 24 le nombre de mois consécutifs de hausse, selon les chiffres publiés jeudi par le ministère du Travail.

Malgré ces deux années de hausse ininterrompue, François Hollande conserve néanmoins son objectif de faire reculer le chômage d'ici fin 2013, une mission impossible selon de nombreux économistes du fait d'une croissance économique de la France désormais légèrement négative.

Le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A (ceux qui n'ont pas travaillé) a augmenté ainsi de 39.800 le mois dernier en France métropolitaine (+1,2%). Sur un an, il progresse de 12,5%.

Le président François Hollande a maintenu, jeudi 30 mai, son objectif d'inversion de la courbe du chômage fin 2013. "Je maintiens l'objectif, malgré ces chiffres, malgré ce qu'ils représentent sur le plan individuel, familial pour beaucoup de Français, je maintiens l'objectif de l'inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année", a déclaré le chef de l'État, lors d'une conférence de presse commune avec la chancelière allemande Angela Merkel, à l'Élysée.

En tenant compte des personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d'emploi a progressé de 1,2% le mois dernier, soit 58.100 personnes supplémentaires, pour atteindre 4.799.200, sa hausse sur un an atteignant 10,8%.

En incluant les départements d'Outre-mer, il s'élève à 5.095.700 personnes.

"Cette évolution s'inscrit dans le prolongement de la progression du nombre d'inscrits à Pôle emploi depuis cinq ans", écrit le ministère du Travail dans un communiqué.

"Cette tendance négative se prolongera encore dans les prochains mois avant que nous ne parvenions, par la mobilisation de tous les acteurs et de tous les instruments, à inverser la courbe du chômage à la fin de l'année", poursuit-il.

Forte hausse pour les jeunes

En avril, les jeunes ont été particulièrement touchés, alors que les travailleurs les plus âgés l'avaient été les mois précédents, ce qui fait écho aux nouvelles initiatives
européennes, encore à l'état d'ébauche, visant à soutenir l'emploi des jeunes.

Le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans a ainsi augmenté de 2,0% en métropole pour la catégorie A (contre 1,1% pour les 25-49 ans et 1,1% pour les 50 ans et plus).

La tendance est la même pour les catégories A+B+C, avec une hausse de 1,6% pour les moins de 25 ans (contre 1,2% pour les 25-49 ans et 1,1% pour les 50 ans et plus).

La plus forte progression sur un an revient cependant aux 50 ans et plus (+17,4% pour la catégorie A et +15,5% pour A+B+C).

Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits depuis un an ou plus à Pôle emploi en catégories A, B, C a augmenté de 1,5% en avril en France métropolitaine (+15,4% sur un an).

Comme les économistes, les grandes institutions internationales prévoient que le chômage continuera à augmenter cette année et l'an prochain.

L'Unedic, qui gère l'assurance chômage, estime quant à elle que le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A augmentera de 178.700 en 2013 en France métropolitaine et de 128.700 en 2014. Le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B et C augmenterait selon elle de 242.400 en 2013 et de 173.800 en 2014.

Son président a cependant expliqué que le chômage pourrait se stabiliser à la fin 2013, avant de repartir à la hausse.

En pourcentage de la population active, le taux de chômage s'est établi à 10,2% au quatrième trimestre 2012 en métropole (10,6% avec les départements d'Outre-mer), son plus haut niveau depuis 1999. Les chiffres du premier trimestre seront publiés le
6 juin.

Le taux de chômage le plus élevé enregistré en France est de 11,3%, en février 1997 et de mars à mai 1994.

Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.