Accéder au contenu principal
Dans la presse

En Syrie, un garçon de 15 ans exécuté pour "blasphème"

France24

Presse française, Mardi 11 juin. Au menu de la presse française ce matin, de nouvelles révélations sur des versements en liquide effectués sur les comptes de Claude Guéant, la culture confrontée à l’austérité, l’ouverture d’une école au Pakistan, et l’exécution d’un gamin de 15 ans, en Syrie.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, la décision du ministre de l’Intérieur Manuel Valls de transmettre à la justice un rapport qui montre que son prédécesseur Claude Guéant, alors directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, a touché de 2002 à 2004 des primes en liquide.
 
«Guéant la main dans le sac» titre Libération, qui cite le chiffre de 10 000 euros mensuels «détournés» pendant ces deux années, soit 250 000 euros au total, puisés dans des fonds dédiés aux enquêtes de la police. L’enquête judiciaire elle seule «dira si Claude Guéant a simplement cherché à s’enrichir, s’il a partagé le butin avec quelques collaborateurs ou si cet argent était destiné à d’obscurs financements politiques et occultes» écrit Libération, qui parle d’une «manœuvre» considérée dans tous les cas comme non seulement «illégale», mais «profondément choquante». «Nul ne peut croire que «le Cardinal» ait agi dans l’ignorance de son mentor», Nicolas Sarkozy.
 
Le Figaro évoque lui des sommes destinées à être réparties entre «deux ou trois collaborateurs», des primes, sans doute «censées rembourser des frais ou récompenser des heures de travail supplémentaires impossibles à rétribuer autrement».
 
Et il est toujours question ce matin de la politique de rigueur engagée par le gouvernement. Une austérité qui n’épargne pas la culture, rappelle l’Humanité. Le journal communiste évoque un budget en diminution de 4,7 % cette année et parle d’un secteur «dévasté». L’Huma qui voit dans la culture «un terrain de l’émancipation humaine, contre les décervelages dont rêvent ceux qui parient sur le désespoir comme une assurance de garder leurs pouvoirs».
 
L’émancipation humaine, c’est la culture et le savoir, voilà bien un credo que partage Mudassar Shah, un immigré pakistanais réfugié en France qui a décidé de fonder une école pour les enfants handicapés dans son pays d’origine. Pour faire vivre l’établissement, raconte Libération, il a mis la main à la poche, a été frapper à la porte du gouvernement pakistanais et sollicité l’aide de la diaspora. Son école est destinée à accueillir les nombreux enfants pakistanais nés d’unions consanguines. Un sujet tabou, «une situation honteuse qui reste cachée dans les campagnes du Pakistan», raconte Shah Mudassar.
 
En Syrie, à Alep, c’est un tout jeune garçon de 15 ans qui a été tué par des jihadistes pour une phrase anodine évoquant le prophète Mahomet. Une information trouvée dans le Parisien. Lors d’une dispute avec un de ses copains, ce jeune vendeur de café aurait tenu des propos jugés blasphématoires. «Même si Mahomet ressuscitait, je ne ferais pas ce que tu demandes», aurait-il lancé à son camarade. Des militants islamistes ont expliqué à la foule qu’apostasier et maudire Mahomet était un vice terrible, puis l’ont exécuté de deux balles, une dans la nuque, l’autre dans la tête, devant ses parents…
 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.