FRANCE

Affaire du Carlton : le parquet de Lille requiert un non-lieu en faveur de DSK

AFP

Le parquet de Lille estime qu'il n'existe pas de charges suffisantes contre l'ex-directeur du FMI mis en examen depuis mars 2012 pour "proxénétisme aggravé en bande organisée" lors de parties fines organisées à Paris, dans le Nord et à Washington.

Publicité

Le parquet de Lille a requis un non-lieu en faveur de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire de proxénétisme dite du Carlton de Lille, a annoncé mardi le procureur de la République de Lille dans un communiqué.

Le parquet a indiqué requérir un non-lieu pour deux personnes, Jean-Luc Vergin et Dominique Strauss-Kahn. "En effet, en ce qui les concerne, le parquet estime qu'il n'existe pas de charges suffisantes", explique le communiqué.

Le parquet demande le renvoi devant le tribunal correctionnel de 12 personnes, "pour des faits susceptibles d'être qualifiés de proxénétisme en réunion, ainsi que pour certaines d'entre elles, d'escroquerie, abus de confiance, abus de biens sociaux".

En revanche, le procureur a demandé un non-lieu pour l'ensemble des mis en examen sur "la circonstance aggravante de bande organisée", qui aurait pu justifier un renvoi devant les assises.

Un non-lieu est également requis pour l'infraction d'association de malfaiteurs.

Les juges d'instruction sont libres de suivre ou non les réquisitions du parquet.

Ils vont maintenant communiquer le réquisitoire définitif à l'ensemble des parties, qui disposent d'un délai d'un mois pour faire des observations et demander des actes supplémentaires, par exemple des confrontations, a précisé le parquet.

AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine