LIBAN

Raid syrien sur un village libanais qui appuie la rébellion

AFP

La localité libanaise sunnite d'Aarsal, située à la frontière, a été mercredi la cible de raids aériens syriens, faisant plusieurs blessés. Le village sert d'appui aux rebelles qui combattent le régime de Bachar al-Assad.

Publicité

Le centre d’Aarsal, un village libanais pro-rebelle syrien, a été mercredi 12 juin la cible de raids aériens, faisant des blessés. "Un hélicoptère syrien a lancé trois bombes sur Aarsal, dont l'une s'est abattue sur la place de la localité, faisant des blessés", a indiqué un responsable des services de sécurité sous couvert d'anonymat. L'armée libanaise a immédiatement lancé une rare mise en garde envers la Syrie, affirmant qu'elle riposterait "immédiatement" à toute nouvelle "violation".

Située à la frontière syrienne, Aarsal est une localité sunnite appuyant la rébellion et servant de point de passage entre les deux pays pour les réfugiés, les armes et les rebelles, selon des sources de sécurité. Ce n’est pas la première fois que la petite ville libanaise est bombardée par l'armée syrienne mais c’est la première fois qu’elle est touchée en son centre.

Implication du Hezbollah

Récemment, le village a accueilli des dizaines de blessés, notamment des insurgés, après la chute de Qousseir, bastion rebelle du centre-ouest de la Syrie conquis par l'armée avec l'aide déterminante du Hezbollah chiite libanais.

Cette implication du puissant mouvement armé en Syrie a porté la tension à son comble au Liban, où les incidents se multiplient notamment dans les régions frontalières.

Avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine