Accéder au contenu principal

Affaire Snowden : les relations sino-américaines à l’épreuve

Les présidents américain et chinois lors d'une rencontre en Californie
Les présidents américain et chinois lors d'une rencontre en Californie AFP

La presse chinoise a réagi jeudi aux révélations d'Edward Snowden sur l’espionnage américain, qui depuis 2009 cible des centaines d'ordinateurs à Hong Kong et en Chine. Une déclaration qui va "ternir l'image de Washington" estime un quotidien.

Publicité

Les fuites d’Edward Snowden secouent Pékin. Les révélations sur le programme secret américain de surveillance électronique faisaient, jeudi, la une des grands sites d'information chinois, dont les géants du web Sina, Sohu et Tencent. Selon ces derniers, qui se fient aux dires de la "taupe", les services américains ont eu accès aux communications de centaines de milliers d'ordinateurs, parmi lesquels de très nombreux en Chine. Par ailleurs, les autorités chinoises ont indiqué "n'avoir aucune information à fournir" sur l'un des hommes les plus recherchés de la planète.

Selon le "China Daily", les relations sino-américaines se trouvent "mises à l'épreuve". Ces révélations vont "immanquablement ternir l'image de Washington à l'étranger," a ainsi estimé le quotidien.

"Pendant des mois, Washington a accusé la Chine d'espionnage informatique, mais il apparaît qu'aux États-Unis la plus grande menace pesant sur le respect de la vie privée et les libertés individuelles est le pouvoir sans contrôle du gouvernement", a commenté Li Haidong, un chercheur sur les États-Unis, de l'université chinoise des affaires étrangères, cité par le journal.

Des cibles à Hong Kong ou en Chine depuis 2009

Une réaction qui fait suite aux plus amples détails founis mercredi 12 juin par Edward Snowden, l'ex-consultant de l'Agence nationale de sécurité (NSA), une des principales agences de renseignement des États-Unis.

"Nous piratons les systèmes centraux des réseaux - comme d'énormes routeurs internet, en général - qui nous donnent accès aux communications de centaines de milliers d'ordinateurs sans avoir à pirater chacun d'entre eux", a détaillé Snowden dans un entretien accordé à un quotidien de Hong Kong, où il est réfugié depuis le 20 mai.

Parmi les cibles de la NSA, des centaines sont visées depuis 2009 à Hong Kong ou en Chine, a-t-il affirmé.

Avec dépêches

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.