AFFAIRE CLÉMENT MÉRIC

Ce que révèle une caméra de surveillance sur la mort de Clément Méric

Les images filmées par une caméra de surveillance sur le lieu de l’agression de Clément Méric, mortellement blessé le 5 juin à Paris, révèle que le militant d'extrême gauche se serait rué sur son agresseur en premier avant d'être frappé au visage.

Publicité

Trois semaines après la mort du militant d’extrême gauche, la police judiciaire et les experts de la police scientifique ont mis la main sur une caméra de surveillance de la RATP qui a enregistré la bagarre entre Clément Méric, 18 ans, et Esteban M., un skinhead de 20 ans, a rapporté mardi la radio RTL. Selon les images de la caméra située côté rue au niveau de la station de métro Havre-Caumartin, dans le XIX arrondissement de Paris, la thèse de l'homicide involontaire, déjà privilégiée suite aux témoignages recueillis, serait accréditée.

Clément Méric aurait agressé le premier

La vidéo montre Clément Méric se ruant sur le skinhead par derrière, avant que ce dernier ne se retourne et lui assène un coup de poing au visage. Un seul coup qui projette Clément Méric au sol, inconscient. Les images ne permettent pas de déterminer si un deuxième coup lui a été porté, ni si Esteban M. avait un poing américain. Le jeune homme avait auparavant affirmé "avoir frappé à mains nues" et donné "deux coups". Ni l'enquête ni l'autopsie n'ont permis de confirmer l'utilisation d'un coup de poing américain. Les images semblent par ailleurs indiquer que Clément Méric n'a pas été frappé au sol.

Esteban M., placé en détention provisoire, a été inculpé pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le juge d'instruction n'a pas retenu l'homicide volontaire, contrairement aux réquisitions du parquet après l'ouverture de l'information judiciaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine