DIPLOMATIE

"Snowden n'a pas franchi la frontière russe", affirme Lavrov

AFP

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov affirme mardi qu'Edward Snowden, recherché par les États-Unis pour espionnage, n'a pas passé la douane russe. D'autres sources nuancent qu'il a bien atterri à l'aéroport de Moscou dimanche.

Publicité

On en sait un peu plus sur la cavale d'Edward Snowden, l'informaticien à l'origine des révélations sur le programme de cybersurveillance Prism. Celui que les médias surnomment "l'homme invisible" ne s'est jamais trouvé sur le territoire russe, a assuré, mardi 25 juin, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Il a choisi lui-même son itinéraire. Nous en avons pris connaissance (...) par la presse. Il n'a pas franchi les frontières russes", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse en compagnie de son homologue algérien.

"Nous jugeons les tentatives de faire porter la responsabilité à la partie russe (...) absolument sans fondement et inacceptables", a ajouté Sergueï Lavrov suite aux déclarations américaines visant à mettre la pression sur Moscou pour collaboration dans l'interpellation de Snowden

Arrivé dimanche à Moscou

En revanche, des sources proches des autorités aéroportuaires moscovites assurent que l'informaticien de 29 ans est bien arrivé dimanche 23 juin dans la capitale russe en
provenance de Hong Kong. Il avait un billet pour un vol vers La Havane lundi, mais il ne l'a pas utilisé, ajoute-t-on.

Arrivé fin mai à Hong Kong avant les premières révélations dans la presse, Edward Snowden, recherché pour espionnage aux États-Unis, aurait pris dimanche la direction de Moscou où sa trace s'est perdue.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine