Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Moderne solitude"

France 24

Presse française, Mercredi 26 juin. Au menu de la presse française ce matin, des querelles, des débats, des polémiques. Sur les déficits, la mort de Clément Méric, la loi sur la transparence de la vie publique, la réforme de la justice. Et la solitude.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Pas mal de polémiques au menu de la presse française, ce matin…
 
On commence avec les Echos, et la bataille des chiffres sur les déficits français pour 2013. L’opposition et le gouvernement s’empoignent depuis deux jours sur leurs chiffrages respectifs, l’UMP accuse la majorité d’être en plein dérapage budgétaire, ce dont bien entendu celle-ci se défend. Qu’à cela ne tienne, les Echos ont appelé le juge de paix et livrent les conclusions de la Cour des comptes: le déficit français devrait s’établir pour cette année de 3,7 à 4 % du PIB.
 
Du côté de Libération, il est de nouveau question de la mort du jeune militant antifasciste Clément Méric lors d’une rixe avec des militants d’extrême-droite. Une vidéo vient de relancer la polémique sur les circonstances de son décès. Libé ne tranche pas là-dessus, mais c’est l’occasion pour le journal de retracer le parcours de Clément Méric, et de dresser le portrait de cette jeunesse d’extrême gauche qui se dit «antifasciste». L’occasion surtout, pour Libération, de rappeler qu’il ne faut pas «céder» face à «tous ceux qui voudraient nous faire croire que l’extrême-droite et l’extrême-gauche sont à ranger dans le même sac».
 
Pour le Figaro, le débat, c’est la réforme de la politique pénale. Le gouvernement doit présenter son projet de loi le mois prochain. Ce projet «divise le gouvernement», d’après le journal, qui évoque à la Une les divergences de vue sur ce sujet entre Christiane Taubira et Manuel Valls. Le ministre de l’Intérieur se dit pour le moment très circonspect notamment sur la suppression des peines plancher - position partagé par le Figaro, qui dénonce au passage «l’immobilisme» de la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, accusée  d’être le «meilleur carburant du Front national» - une expression signée Arnaud Montebourg à propos de tout autre chose, le libéralisme supposé du président de la Commission européenne, Manuel Barroso.
 
Il est en revanche un autre sujet sur lequel le Figaro ne se prononce pas: la loi sur la moralisation de la vie politique adoptée hier. Il faut dire que le texte n’a suscité l’enthousiasme, ni à gauche, ni à droite.
 
Elle satisfait toutefois le président de l’assemblée nationale, qui a pourtant été l’un de ses pires pourfendeurs. Il trouvait jusque là le projet «démagogique», voire «populiste», mais ce matin, explique-t-il au Parisien, tout va mieux: «sur la transparence, nous sommes allés aux limites du possible». 
 
Le Parisien qui revient également sur la «double peine» des mauvais élèves français. D’après une étude publiée hier, ceux qui ont quitté l’école sans diplôme sont ceux aussi qui se retrouvent sans emploi.
 
Et on termine avec les résultats d’une enquête ce matin dans la Croix. Une étude qui tente de décrypter les Français avec leurs amis, leur famille, leur travail. Ce baromètre confirme que les Français en situation d’isolement sont de plus en plus nombreux. On serait de plus en plus seuls, et de plus en plus nombreux à l’être.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.