Accéder au contenu principal

Paix au Proche-Orient : les Palestiniens rejettent les propositions de John Kerry

AFP

Le secrétaire d'État américain John Kerry poursuit ses efforts pour tenter d'arracher une reprise des pourparlers de paix au Proche-Orient. Mais il peine à convaincre les Palestiniens d'accepter de négocier sans gel de la colonisation israélienne.

PUBLICITÉ

John Kerry, le chef de la diplomatie américaine, serait-il sur le point d’échouer dans son ultime tentative de reprise des pourparlers de paix au Proche-Orient ? La direction palestinienne, réunie jeudi autour du président Mahmoud Abbas, a majoritairement rejeté une reprise des négociations avec Israël selon les termes proposés par le secrétaire d'État américain.

Lors de la réunion de la direction palestinienne, qui regroupe le comité exécutif de l'Organisation de la Palestine (OLP), le Comité central du Fatah, mouvement de Mahmoud Abbas, et les chefs des formations de l'OLP et indépendantes, "Kerry n'a pas fourni de garanties d'un arrêt de la colonisation ni de référence claire pour les négociations, selon les frontières de 1967", a expliqué le député indépendant Moustapha Barghouthi.

Contre-proposition

Un autre participant, Wassel Abou Youssef, membre du Comité exécutif de l'OLP, a précisé, en outre, que la direction palestinienne avait formé une commission pour présenter une contre-proposition au chef de la diplomatie américaine.

"Cette commission se réunira ce soir pour formuler cette réponse officielle palestinienne", a-t-il ajouté, faisant part d'un état d'esprit défavorable au sein des instances dirigeantes palestiniennes à une reprise des négociations sans référence claire, y compris de la part du gouvernement israélien, aux lignes antérieures au début de l'occupation en 1967 comme base des discussions.

Auparavant, le Comité central du Fatah, réuni autour de M. Abbas, avait appelé M. Kerry à modifier sa proposition, réclamant notamment une référence aux lignes de 1967.

Avec dépêches

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.