Accéder au contenu principal

En Allemagne, fumer chez soi justifie l'expulsion

AFP

Un tribunal de Dusseldorf, en Allemagne, a jugé ce mercredi qu’un homme qui fume dans son appartement peut être expulsé par son propriétaire si la fumée atteint les parties communes de l’immeuble et que ses voisins s'en plaignent.

PUBLICITÉ

C’est une histoire qui devrait intéresser les organisations de lutte contre le tabac. À la suite d'une décision de justice rendue mercredi 31 juillet, Friedhelm Adolfs, un Allemand de 74 ans, est passible d’une expulsion de son appartement à cause de la fumée de ses cigarettes.

La propriétaire de l’immeuble où il loue un appartement depuis 40 ans a en effet déposé plainte contre lui, au motif qu’elle et des voisins étaient gênés par les émanations tabagiques qui descendaient dans la cage d’escalier.

"Odeur inacceptable et intolérable"

Ce gros fumeur a eu beau se défendre en expliquant que l’isolation était mauvaise et qu’il ne pouvait pas empêcher la fumée de s’échapper par la porte de l’appartement, le tribunal de Düsseldorf a tranché en faveur de la propriétaire. Il a autorisé l’expulsion du retraité, qui peut encore faire appel du jugement.

Dans ce cas, la cage d’escalier est en effet considérée comme un espace public, et les autres résidents ne doivent pas être les victimes de cette "odeur inacceptable et intolérable", a jugé la cour. Une décision qui maintient une certaine ambiguïté, puisque le tribunal a également rappelé l’existence du droit de fumer chez soi.

Comme dans plusieurs États européens, fumer est interdit dans les espaces publics en Allemagne. Au pays d’Helmut Schmidt, 94 ans et fumeur invétéré – il insiste pour pouvoir fumer lorsqu’il est interviewé à la télévision – cette décision, si elle est confirmée, pourrait un jour faire jurisprudence.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.