Accéder au contenu principal

Un soldat français tué dans un accident de la route au Mali

AFP

Un militaire français de l'opération Serval a trouvé la mort dans un accident de la route survenu mardi dans le centre du Mali, a annoncé ce mercredi le ministère de la Défense. Un autre soldat, à bord du même véhicule, a été blessé.

PUBLICITÉ

Un soldat français engagé dans l’opération Serval au Mali est mort dans l’accident d’un véhicule de transport, a annoncé mercredi 31 juillet le ministère français de la Défense.

Le brigadier-chef Marc Martin-Vallet, 28 ans, du 515e régiment du train (camp de la Braconne, Charente) est mort mardi lorsque le véhicule a quitté la piste avant de tomber dans un fossé à une vingtaine de kilomètres de Douentza, dans le centre du Mali, précise le ministère dans un communiqué.

Un autre militaire qui se trouvait à bord du véhicule, intégré dans un convoi logistique en provenance de Gao et à destination de Bamako, a été blessé dans l’accident. Ses jours ne sont pas en danger.

"Le convoi était constitué d'une quarantaine de véhicules, dont une majorité de véhicules de transport et de véhicules logistiques, sécurisés par des véhicules d'escorte", a précisé la Défense.

Jean-Yves Le Drian, a adressé ses condoléances à la famille endeuillée et ses voeux de prompt rétablissement au militaire blessé. Selon lui, le brigadier-chef Marc Martin-Vallet "a contribué au succès de nos forces au Mali et à la restauration de sa souveraineté sur tout le territoire".

Six soldats français ont été tués au combat depuis le début de l’opération Serval, en janvier 2013.

La France retire progressivement la plupart de ses quelque 4 000 soldats présents au Mali. Ils ne seront plus qu’environ 2 000 à la fin de l’été. Un millier d’hommes resteront après 2013.

Avec dépêches

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.