Accéder au contenu principal
FOOTBALL

L'OL joue son avenir en Ligue des champions à Zurich

AFP
Texte par : Dépêche
3 mn

Après avoir battu le Grasshopper Zürich (1-0) lors du match aller du troisième tour de qualification de la Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais se rend en Suisse ce mardi pour tenter de valider sa qualification pour les barrages.

Publicité

Lyon, vainqueur à l'aller il y a huit jours à Gerland (1-0), reste sur ses gardes face au Grasshopper Zürich, mardi en Suisse pour le match retour du 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions.

A domicile, l'OL, qui n'avait disputé auparavant que des rencontres amicales, avait pu mesurer la difficulté à affronter une formation déjà entrée dans la compétition avec trois journées de championnat.
 
Battus dans l'engagement au moins pendant une heure, les Lyonnais auraient pu être menés à la mi-temps, sauvés par les montants à deux reprises. Et les Suisses ont manqué de peu l'occasion d'égaliser en fin de match.
 
Depuis, Lyon, qui s'est contenté d'entraînements et d'une opposition avec les réservistes dimanche matin, n'a toujours pas débuté en L1. Le Grasshopper a joué samedi son quatrième match de championnat, un nul face à Lausanne (0-0). Il est 4e au classement.
Un score de 1-0 oblige certes l'adversaire à se découvrir pour marquer, mais l'OL avait montré à l'aller, comme face au Real lors de son ultime match de pré-saison (2-2), des faiblesses sur les phases arrêtées défensives.
 
"Nous sommes à mi-chemin, mais quand on ne prend pas de but à domicile, c'est toujours important. Nous n'avons pas été trop mis en danger dans le jeu. Cela ne sera pas simple mais je pense néanmoins que nous avons les cartes en mains pour nous qualifier là-bas", estime l'entraîneur Rémi Garde.
 
Le souvenir de Nicosie
 
"Zürich devra marquer mais nous aurons, comme sur de nombreux matches, des possibilités d'inscrire un but, et à l'extérieur cela comptera double", prévient-il. Il devra par ailleurs recomposer son équipe, en raison du forfait de l'arrière gauche Mouhamadou Dabo, blessé à une cuisse.
 
Henri Bedimo, autre défenseur latéral, recruté la semaine dernière en provenance de Montpellier, n'est pas qualifié pour ce match retour, car il ne faisait pas partie du club à la date de l'aller, et Samuel Umtiti devrait logiquement remplacer Dabo.
 
Bakary Koné, de son côté, serait titularisé dans l'axe, aux côtés de Milan Bisevac, unique buteur à l'aller, dans une configuration identique à celle de l'aller en fin de match.
Lyon, dans son parcours européen, s'est qualifié 11 fois sur 12 après avoir gagné 1-0 à l'aller dans une double confrontation à élimination directe.
 
Son seul échec dans ce cas de figure a été cruel. Après avoir gagné 1-0 à Gerland contre les Chypriotes d'Apoel Nicosie en 8e de finale aller de la Ligue des Champions 2011-2012, l'OL s'était incliné sur le même score au retour et avait été éliminé aux tirs au but par un adversaire présumé moins fort.
 
En cas de qualification, Lyon poursuivra sa course d'obstacles en disputant encore un tour de barrage (20-21 août, 27-28 août) pour tenter de retrouver la phase de poules après un an d'absence. Un objectif sportif, et très important pour les finances du club. En cas d'élimination, l'OL jouera le tour de barrage de l'Europa league (22-29 août).
 
AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.