Accéder au contenu principal
TERRORISME

Cinq soldats tués au Yémen dans une attaque attribuée à Al-Qaïda

AFP
2 min

Alors que le Yémen a affirmé le 7 août avoir mis en échec un plan d'attaque d'Al-Qaïda, des combattants présumés de la nébuleuse terroriste ont tué cinq soldats yéménites tôt dimanche matin près d'un terminal gazier, dans le sud du pays.

Publicité

Des combattants présumés d'Al-Qaïda ont tué dans leur sommeil cinq soldats yéménites au cours d'une attaque tôt dimanche matin près du terminal gazier de Balhaf, dans le sud du Yémen, a-t-on appris de source officielle. Les assaillants ont réussi à infiltrer un poste de contrôle à l'entrée du terminal, dans la province de Chaboua, et ont abattu les gardes à l'arme automatique avant de prendre la fuite à bord d'un véhicule, a précisé le responsable yéménite.

Le terminal de Balhaf, fortement gardé par l'armée yéménite, fournit du gaz naturel à Total, GDF Suez et au Sud-Coréen Korea Gaz Corporation. C'est par là que transite l'essentiel des exportations de gaz du Yémen.

La menace persistante d'Al-Qaïda

Mercredi 7 août, les autorités yéménites avaient affirmé avoir déjoué quelques jours auparavant un plan d'Al-Qaïda consistant à s'emparer de villes du sud et du sud-est du pays ainsi que d'installations pétrolières et à prendre en otage des étrangers. Il prévoyait aussi le sabotage d'un gazoduc alimentant le terminal de Balhaf, selon les autorités.

Début août, Washington avait annoncé la fermeture de plus d'une vingtaine de ses consulats et ambassades au Moyen-Orient et en Afrique en raison d'une menace d'attentats. Les consulats et ambassades fermés doivent reprendre leurs activités ce dimanche, premier jour de la semaine dans la plupart des pays musulmans, a indiqué Jennifer Psaki, la porte-parole du département d'État dans un communiqué publié vendredi soir. En revanche, l'ambassade de Sanaa n'est pas concernée par la mesure car subsiste, selon la diplomatie américaine, "un faisceau de menaces d'une éventuelle attaque terroriste émanant d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique" (Aqpa), que Washington considère comme la branche la plus active de la nébuleuse extrémiste.

Les États-Unis ont également multiplié les attaques de drones contre des militants islamistes présumés, tuant une quinzaine d'entre eux ces trois derniers jours. Au total, depuis le 28 juillet, les attaques de drones contre le réseau extrémiste auraient fait 38 morts.

Avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.