Accéder au contenu principal
Focus

Les Pussy Riot continuent de diviser la société russe

Il y a un an, trois membres des Pussy Riot étaient condamnées à deux ans de travaux forcés dans un camp pour avoir organisé une « prière punk » anti-Poutine dans la cathédrale Christ-Sauveur de Moscou. A ce jour, deux des trois activistes sont toujours incarcérées. Notre correspondante a pu rencontrer la troisième, Katya Samoutsevich.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.