Accéder au contenu principal

Recherches suspendues pour retrouver 171 disparus dans le naufrage d'un ferry

AFP

La vaste opération de secours lancée au large de l'île de Cebu, aux Philippines, a été suspendue à cause du mauvais temps. Au moins 31 personnes sont mortes et 171 portées disparues après le naufrage d'un ferry, entré en collision avec un cargo.

Publicité

Le mauvais temps a forcé les autorités philippines à suspendre les recherches pour tenter de retrouver les 171 personnes portées disparues, samedi 17 août, après le naufrage d'un ferry entré en collision avec un cargo, qui a déjà fait au moins 31 morts.

La collision s'est produite par mer calme, vendredi, aux environs de 21h00, heure locale (13h00 GMT), à l'embouchure du port de Cebu, deuxième ville des Philippines. Quelque 630 personnes ont pu être secourues, souvent par des bateaux de pêcheurs, mais 217 autres sont toujours portées disparues.

D'après le chef des gardes-côtes, il y avait 870 passagers et membres d'équipage à bord du ferry "Thomas Aquinas", autorisé à transporter 904 passagers. Samedi, hélicoptères et bateaux de secours tentaient de repêcher des survivants au large de Cebu.

"L'impact a été très fort"

Le ferry, qui approchait du port, a coulé en quelques minutes après avoir percuté le cargo, le "Sulpicio Express 7", qui quittait Cebu, rapportent des témoins. "Le ‘Thomas Aquinas’ a sombré et nous avons envoyé un patrouilleur de la marine pour qu'il se joigne aux navires des garde-côtes dans l'opération de recherche et de sauvetage", a déclaré à l'AFP à Manille un porte-parole de la marine philippine, le lieutenant Gregory Fabic.

Rachel Capuno, une responsable de la sécurité de la compagnie qui possède le ferry, a déclaré à la radio de Cebu DYSS que le navire s'approchait du port lorsqu'il est entré en collision frontale avec le cargo. "L'impact a été très fort", a-t-elle dit, précisant que le ferry avait sombré dans les 30 minutes qui ont suivi la collision.

Les ferries sont l'un des principaux moyens de transport dans l'archipel des Philippines, qui compte plus de 7 100 îles, particulièrement pour les millions de personnes qui n'ont pas les moyens de voyager en avion. Mais les accidents maritimes sont fréquents, le plus souvent dus à des normes de sécurité peu élevées, à des contrôles très souples et à la surcharge des navires.

Le "Sulpicio Express 7" est la propriété de la société Philippine Span Asia Carrier, autrefois appelée la Sulpicio Lines. Cette dernière possédait le ferry "Dona Paz", qui a sombré en décembre 1987 aux Philippines après une collision avec un pétrolier, provoquant la plus grave catastrophe maritime au monde en temps de paix avec la mort de 4 375 personnes sur le ferry et de 11 des 13 membres d'équipage du pétrolier.

Avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.