Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Haute voltige"

France 24

Presse française, mardi 27 août. Au menu de la presse française ce matin, la suite des aventures gouvernementales de la rentrée, la gauche et les banlieues, l’annonce d’une riposte imminente en Syrie, ainsi que les habitants de l’immeuble Yacoubian.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de cette revue de presse française, la rentrée du gouvernement, la suite. Jean-Marc Ayrault a présenté hier son projet de réforme des retraites. L’accueil est assez mitigé pour le moment.
 
Il faut dire que le projet de réformer sans nuire à la croissance, et sans mécontenter trop de monde tient de l’exercice d’équilibrisme, ce serait même "une équation impossible" d’après Le Monde, qui rappelle que la Commission européenne est encore venue compliquer la donne en déclarant être contre de nouvelles hausses d’impôts en France.
 
Mais la hausse des prélèvements va bel et bien avoir lieu, rappelle Libération, puisque la réforme des retraites va être financée par une augmentation des cotisations patronales. Pour ne pas alimenter le "ras-le-bol fiscal des Français", l’option d’une augmentation de la CSG a finalement été écartée, tout comme le projet d’augmenter l’allongement de la durée des cotisations.
 
Pour résumer, on ne mécontente a priori ni les salariés ni les syndicats, et on met à contribution le patronat – mais pour ne pas le mécontenter non plus, rapportent les Echos, le gouvernement lui promet une baisse du coût du travail – ce n’est plus de l’équilibrisme, c’est de la haute voltige…
 
Tout cela, malgré tout, ne suffit pas à satisfaire une partie des syndicats, qui ont promis de manifester quoiqu’il arrive le 10 septembre prochain. Il s’agit notamment de la CGT, dont le nouveau patron Thierry Lepaon fait la Une de L’Humanité. Le responsable syndical estime encore "trop flou" le projet du gouvernement.
 
La gauche qui est accusée ce matin par le journal Libération de n’avoir "rien changé" aux rapports entre la police et les habitants des banlieues françaises. D’après Libé, la méfiance et la défiance domineraient toujours leurs relations. Libération estime que le gouvernement ne semble pas prêt à faire évoluer la police pour apaiser les relations avec les populations, fustige "les années Sarkozy", qui se seraient traduites par "la liquidation de la police de proximité" et une "sanctuarisation de la politique du chiffre" et demande désormais à Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, d’avoir "le courage politique de définir d’autres missions de service public à la police nationale".
 
La presse française revient aussi largement ce matin sur les préparatifs de la riposte des pays occidentaux, après l’attaque chimique de la semaine dernière en Syrie. Le Figaro annonce déjà un "tournant majeur" dans le conflit syrien.
 
Pour le Parisien, la décision d’une opération contre le régime de Bachar el-Assad serait même imminente, avec ou sans le feu vert de l’ONU - il est évidemment très difficile d’évaluer l’impact de cette riposte annoncée.
 
L’inconnu, qui fait plus qu’ailleurs le quotidien des habitants du Caire, où le Parisien est allé à la rencontre des locataires de l’immeuble Yacoubian.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.