Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Qui va sauver les Syriens ?"

France 24

Presse française, mercredi 28 août. Au menu de la presse française ce matin, la réforme des retraites, suite et fin (pour le moment), la reforme de la politique pénale et la préparation de l’intervention occidentale en Syrie.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de cette revue de presse française, la réforme des retraites, suite et fin : Jean-Marc Ayrault a dévoilé hier les grandes lignes de son projet.
 
C’est ce qu’on appelle une affaire rondement menée. A peine deux jours de concertation, et voici les propositions du gouvernement: une hausse des prélèvements, titrent les Echos.
 
Le gouvernement a finalement fait le choix d’utiliser "le levier des cotisations" pour réduire le déficit de 7 milliards du régime des retraites, confirme 20 minutes.
 
Et ce n’est pas la seule bonne nouvelle : un temps écarté, l’allongement de la durée des cotisations a finalement été décidé. "Nous cotiserons plus longtemps", titre le Parisien. Non plus 41 ans comme c’est le cas actuellement, mais 43 ans d’ici à 2035.
 
Les réactions sont très mitigées, dans l’ensemble. Mitigées à la gauche de la gauche, qui estime avec l’Humanité que cette nouvelle hausse va encore réduire le pouvoir d’achat des Français, et qu’elle entérine la fin de la retraite à 60 ans.
 
Réactions mitigées également à droite, où l’on dénonce une réforme "a minima". La Croix reste plutôt mesuré, en évoquant une "réforme modeste" qui aura au moins l’avantage de"ne pas s’attaquer aux dossiers les plus polémiques", à un moment où "la situation économique aurait tout à perdre d’un grave désordre social".
 
On est nettement plus sévère du côté de l’Opinion. Le journal fustige une"réforme de la facilité", qui cacherait un "loup" : l’annonce d’une future baisse des cotisations patronales pour abaisser le coût du travail. "Ce que les entreprises ne paieront plus, d’autres devront l’acquitter."
 
Mécontentement aussi du côté du Figaro, qui voit surtout dans cette "mini réforme" de futures "maxi cotisations". "En réalité, comme d’autres avant lui, [le gouvernement] se sera contenté de laisser à ses successeurs le soin de régler une fois pour toutes le problème des retraites."
 
Le Figaro revient également sur  la réforme de la politique pénale portée par Christiane Taubira. Le journal s’alarme de la mise en place généralisée d’un système alternatif à la prison, où le juge pourrait imposer, au lieu de la détention, des stages, des formations, des soins. Un système qui permettrait, d’après le Figaro, à 98 % des condamnés pour des délits, même graves, d’échapper à l’incarcération.
 
Il est aussi beaucoup question ce matin de l’intervention programmée en Syrie. La guerre se profile, mais demande Libération, "la guerre, pour quoi faire ?" Le journal s’interroge sur les contours et sur les buts de cette intervention.
 
Accusée par Libération d’agir trop peu et trop tard, la coalition occidentale aurait surtout le tort, pour l’Humanité, d’être sur le point d’«ajouter la guerre à la guerre», au risque de «démultiplier encore le conflit».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.