Accéder au contenu principal
FOOTBALL

Ligue des champions : Lyon en mode mission impossible

AFP
2 mn

Après avoir perdu 2-0 contre la Real Sociedad lors du match aller des barrages de la Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais est condamné mercredi soir à l'exploit pour se qualifier.

Publicité

Une semaine après avoir été logiquement défait (2-0) en barrage aller de la Ligue des champions, l’Olympique Lyonnais va devoir sortir le grand jeu mercredi soir à Saint-Sébastien pour éviter l’élimination.

L’équipe française, qui a 3,2% de chances de se qualifier selon les statistiques, doit au minimum marquer deux buts sans en encaisser pour aller en prolongations. Même si le défi est de taille, l’entraîneur Rémi Garde sait que ses hommes sont capables de le relever.

"On est comme tous les compétiteurs, il y a de l’orgueil au fond de nous-mêmes. On a été meurtris, bousculés chez nous et je pense que mon équipe, que mes joueurs, valent mieux individuellement et collectivement que ce qu’ils ont montré sur ce match-là", a-t-il affirmé mardi 27 août en conférence de presse.

Donner tort aux statistiques

Malheureusement, l’histoire ne va pas dans le sens du coach lyonnais. Par le passé, l’OL n’a réussi qu’une fois un tel renversement. Lors de la saison 2001-2002, en Coupe de l’UEFA, face au FC Bruges, le club lyonnais, s’était incliné 4-1 en déplacement avant de s’imposer 3-0 au retour et d'accéder au 8e de finale. Au total, sur 14 doubles confrontations européennes au cours desquelles, il a perdu à l’aller, Lyon ne s’est qualifié qu’une fois.

L’équipe de Rémi Garde est aussi fragilisée par des absences de taille. Le défenseur central Milan Bisevac, est suspendu, tandis que l’arrière droit Miguel Lopes est incertain après une blessure à la cuisse. En attaque, l’OL est toujours privé depuis le début de la saison de son meilleur buteur Bafétimbi Gomis, écarté du groupe pour avoir refusé de prolonger son contrat ou d’être transféré dans des clubs qui ne lui conviennent pas.

Face à de tels handicaps, la Real Sociedad aborde ce match en confiance même si le club basque sait que les Lyonnais n’auront rien à perdre. "Ils vont tout donner dès le début. Il faudrait marquer rapidement pour que ce soit encore plus difficile pour eux", a ainsi prévenu le milieu espagnol David Zurutuza.

Avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.