Accéder au contenu principal
AFGHANISTAN

Attentat contre le consultat américain à Hérat, dans l'ouest de l'Afghanistan

AFP
Texte par : Dépêche
|
Vidéo par : Georges LAEDERICH
3 mn

Un assaut a été mené vendredi matin par des Taliban contre le consulat américain d'Hérat, dans l'ouest de l'Afghanistan. Au moins une personne a perdu la vie et 18 autres ont été blessées. Les États-Unis ne dénombrent aucune victime américaine.

Publicité

Au moins une personne a été tuée et 18 autres blessées lors d'une attaque menée vendredi matin par un groupe de talibans armés contre le consulat américain de Hérat, dans l'ouest de l'Afghanistan, a-t-on appris de sources concordantes.

L'attaque n'a fait aucune victime côté américain, a assuré dans un communiqué une responsable du département d'Etat américain, Marie Harf.

Un porte-parole d'un hôpital local, Mohammad Rafiq Sherzai, a affirmé pour sa part que quatre policiers afghans figuraient parmi les blessés.

L'assaut a été lancé vers 05H30 locales (01H00 GMT) par un groupe d'hommes armés qui ont fait exploser un camion devant l'entrée principale du consulat, endommageant une barrière, a expliqué la responsable du département d'Etat.

Le personnel s'est alors "réfugié dans des abris" tandis que les gardes du consulat ripostaient à l'attaque, a-t-elle ajouté.

Tous les assaillants, dont certains portaient des vestes explosives, ont été tués, a assuré la Force internationale de l'Otan en Afghanistan (Isaf).

Des soldats des forces spéciales de la coalition étaient sur place et des hélicoptères-ambulances se sont posés dans l'enceinte du consulat, a constaté un correspondant de l'AFP.

L'attaque a été revendiquée par un porte-parole des insurgés talibans, Qari Yousuf Ahmadi.

"Notre but était de démontrer que les Américains ne sont en sécurité nulle part en Afghanistan", a-t-il déclaré à l'AFP, précisant que cette opération faisait partie de l'"offensive du printemps" lancée au mois d'avril par les rebelles.

Les talibans mènent depuis leur chute en 2001 une violente insurrection contre les forces gouvernementales et internationales.

Hérat, grande cité de l'ouest afghan aux portes de l'Iran, a jusqu'à présent été moins touchée par les violences que d'autres villes du pays, comme Kaboul.

Dimanche, quatre agents des services secrets afghans ont été tués et plus d'une centaine de civils blessés dans l'attaque par un groupe d'insurgés d'un bâtiment du renseignement afghan (NDS) à Maidan Shar, capitale de la province instable du Wardak, au sud-ouest de Kaboul.

L'intensité des violences en Afghanistan suscite l'inquiète dans le pays alors que se profilent deux échéances cruciales pour son avenir: l'élection présidentielle d'avril et le retrait de la majorité des troupes de l'Isaf d'ici la fin 2014.

Les tentatives pour négocier une paix entre le gouvernement afghan, les Etats-Unis, principal allié et soutien financier de Kaboul, et les talibans n'ont pour l'heure débouché sur aucun résultat concret.

AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.