Accéder au contenu principal

En images : le redressement de l'épave du Costa Concordia

AFP

Le redressement du Costa Concordia, opération qui a duré 19 heures, s'est achevé tôt mardi matin. L'épave du bateau de croisière, échoué au large de la Toscane depuis janvier 2012, devrait être remorquée vers un chantier de démolition au printemps.

PUBLICITÉ

L'opération a été plus longue que prévu, mais le redressement du Costa Concordia est enfin terminé. Au bout de 19 heures de manœuvres, "le bateau a été placé sur ses plates-formes", a annoncé le responsable de la protection civile italienne, au petit matin mardi 17 septembre.

Le paquebot s'était échoué en janvier 2012 tout près de l'île du Giglio, au large de la Toscane, faisant  32 morts sur les 4 000 passagers et membres d'équipage. Depuis, l'épave de 114 500 tonnes, de 290 mètres de longueur et de 57 mètres de hauteur est restée couchée sur le flanc, et est devenue une attraction pour les touristes venant l'observer depuis la petite île.

Le redressement avait débuté lundi vers 9h (7h GMT), avec trois heures de retard en raison d'un violent orage qui s'est abattu dans la nuit et a compliqué la mise en place de la barge qui sert de centre de commandement. Désormais en position verticale, le Costa Concordia repose sur six plates-formes artificielles et sa stabilité est assurée à l'aide de caissons géants remplis d'eau. Si l'état de sa coque le permet, il sera ensuite remis à flot et remorqué vers un chantier de démolition, sans doute au printemps.

{{ scope.counterText }}
{{ scope.legend }}© {{ scope.credits }}
{{ scope.counterText }}

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}

Recherche de deux corps

Cette entreprise, la plus coûteuse jamais engagée - 600 millions d'euros -, a été préférée à des solutions plus simples, mais jugées plus dommageables pour l'environnement, comme le démantèlement du paquebot sur place, ou son coulage.

"L'épave repose le long d'une falaise (...), en équilibre sur deux récifs et c'est vraiment un très gros bateau, long comme trois terrains de football, pesant plus de 100 000 tonnes (...) Ça n'a jamais été fait à pareille échelle", souligné le Sud-Africain Nick Sloane, qui coordonne les opérations de sauvetage.

À l'intérieur de l'épave, les sauveteurs espèrent par ailleurs retrouver les corps de deux victimes, un membre de l'équipage, Russel Rebello, et une passagère, Maria Grazia Trecarichi.

Avec dépêches

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.