Accéder au contenu principal
Dans la presse

L'horreur à Nairobi

Dans la revue de presse française, ce lundi, l'attaque spectaculaire et meurtrière de Nairobi, la victoire d'Angela Merkel et le sacre européen des Bleus en Basket.

Publicité

"L’horreur à Nairobi", titre Libération qui consacre pas moins de 7 pages à l’attaque.
Pour François Sergent, cela rappelle tout d’abord "l’extrême fragilité de la Corne de l’Afrique". Surtout qu’avec une action aussi spectaculaire et aussi médiatisée, les Shebabs risquent d’être renforcés et souder même les relations entre les différents groupes terroristes en Afrique : Aqmi, Boko Haram ou encore les Shebab de façon à former un véritable arc de crise djihadiste. Pour l’instant les différents groupuscules n’ont pas encore de convergence stratégique, affirme le quotidien, mais selon les services de renseignements occidentaux, l’établissement des liens opérationnels entre eux n’est qu’une question de temps, conclut le journal.

Libération outre ces 7 pages consacrés à Nairobi s’intéresse aussi la victoire d’Angela Merkel en Allemagne. Une "victoire absolue", titre le journal sur le bandeau de sa UNE. Victoire absolue car sur un score historique à défaut d’obtenir la majorité absolue qu’elle loupe de très très peu.
Les allemands plébiscitent celle qu’ils appellent leur « Mutti » ce qui signifie maman. Une femme simple, qui depuis sa première élection en 2005 n’a pas beaucoup changé. Pour preuve ces photos de la chancelière et ses costumes typiques. Les allemands finalement la connaissent assez peu et c’est ce qu’ils aiment raconte Marc Semo dans le portrait qu’il lui consacre. Ils apprécient aussi sa simplicité : elle habite toujours l’appartement qu’elle avait acquise à Berlin avant de devenir chancelière. Elle va elle-même faire ses courses et fait la cuisine.
La victoire de Merkel est également à la UNE du Figaro avec une analyse beaucoup plus politique. Le quotidien de droite salue le « triomphe de Merkel », ce succès sans équivalent depuis plus d’un demi-siècle. Mais Le Figaro en profite pour en tirer des leçons pour la France.
Il faut d’abord relancer le moteur franco-allemand, écrit Philippe Gélie dans son éditorial qui invite François Hollande à prendre acte de la victoire de la chancelière sortante et de s’inspirer du modèle Allemand.

Surtout que le Figaro profite de la popularité d’Angela Merkel pour la comparer à l’impopularité de François Hollande. Le journal de droite revient sur ce sondage publié dans le JDD. Avec 23% d’opinions favorables seulement, François Hollande est l’un des présidents les plus impopulaires de l’histoire. Seul Mitterrand en 1991 avait fait pire. Les Français critiquent la politique de fiscalité et aussi les positions peu claires du président sur le conflit syrien.
Pour Guillaume Tabard ce sondage est le premier d’une longue série. Et cela pourrait même s’empirer prévient l’éditorialiste, car les Français ne croient plus en la parole de François Hollande. Ses mots sont souvent démentis par les faits : exemple donné par le journaliste quand il annonce la pause fiscale et qu’il est contredit dès le lendemain par son premier ministre. "Sa parole est devenue ni inaudible ni crédible". Hors la parole a toujours été l’arme présidentielle par excellence, celle qui a permis à beaucoup de prédécesseurs de François Hollande de rebondir, conclut Guillaume Tabard
.

En tout cas, il y en a qui, eux, devraient devenir très populaires en France, ce sont les joueurs de l’équipe nationale de Basket qui pour la première fois de leur histoire deviennent champions d’Europe.

« Magiques », titre l’Equipe avec cette photo de Boris Diaw entouré de tous les héros tenant la coupe que convoitise les Bleus depuis 78 ans et 36 participations. Pour Fabrice Jouhaud la route fut longue pour la génération de Tony Parker qui depuis 10 ans a forcé les portes de la NBA aux Etats Unis tout en restant fidèle au maillot national dans l’espoir de gagner ensemble. Cette victoire est aussi celle de Tony Parker, un grand homme, le plus beau cadeau jamais fait au Basket français, selon les mots du rédacteur en chef de l’Equipe.

Une dernière information : l’ouverture cette semaine de la Fashion Week à Paris. L’occasion pour le Huffington Post de s’intéresser à ce que mangent les mannequins. Le journal en ligne qui traite le sujet en photos et c’est assez drôle. Il y a évidemment les fraises… mais c’est plus pour se donner bonne conscience car les mannequins pendant cette semaine sous pression se laissent tenter par la gourmandise en se ruant parfois sur des gâteaux. Elles apprécient particulièrement les macarons. Et à Paris elles savent qu’elles peuvent en trouver des bons. Elles sont tellement gourmandes qu'à quelques heures du début de la Fashion week certaines boutiques collent des affiches sur leur vitrines en marquant pas de boisson et de nourriture à l’intérieur. Un petit malin a joliment commenté "merci de ne pas nourrir la mannequin".

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.