Accéder au contenu principal

Saisie record de cocaïne en France : un cadre d'Air France au Venezuela arrêté

AFP

Dix-sept suspects, dont le directeur adjoint du bureau d'Air France à Caracas, ont été arrêtées mercredi au Venezuela suite à la saisie record, en France, de plus d'une tonne de cocaïne, notamment sur un vol Caracas-Paris.

Publicité

Dix-sept suspects ont été arrêtés au Venezuela après la saisie record, en France, de cocaïne originaire du Venezuela, a annoncé mercredi 25 septembre le ministère public.

Huit membres de la Garde nationale bolivarienne (GNB, une composante de l'armée vénézuélienne chargée de la sécurité intérieure), huit employés de l'aéroport ainsi que le directeur adjoint du bureau local d'Air France à Caracas, Juan Chirino Ariza, font partie des suspects, selon un communiqué du parquet.

"Procédure normale", selon Air France

Une information confirmée par la compagnie aérienne française : "Air France confirme que le chef d'escale adjoint d'Air France au Venezuela a été placé en garde à vue par la justice vénézuélienne" mardi, a déclaré un porte-parole à l'AFP. "Il s'agit d'un acte de procédure normale en pareille circonstance qui ne préjuge nullement de sa responsabilité, ni d'un quelconque rôle dans cette affaire", a-t-il poursuivi.

Le ministre vénézuélien de la Justice Miguel Rodriguez avait indiqué dès dimanche que trois membres la GNB avaient été arrêtés dans le cadre de l'enquête. La France avait annoncé samedi la saisie, à l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle et à bord d'un véhicule pris en filature, de 1,382 tonne de cocaïne, soit la plus importante saisie de cocaïne jamais réalisée en France métropolitaine dans le cadre d'une procédure judiciaire. En France, trois Italiens et deux Britanniques ont été déférés mardi à l'issue de leur garde à vue devant les juges d'instruction.

Avec dépêches

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.