Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Cour d'école"

France 24
4 mn

Presse internationale, Lundi 30 septembre 2013. Au menu de la revue de presse internationale, l’impasse budgétaire aux Etats-Unis, la montée des populismes en Occident, et la dissolution d’Aube Dorée en Grèce.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la course contre la montre engagée aux Etats-Unis, où les parlementaires ont jusqu’à ce soir minuit pour se mettre d’accord sur un budget provisoire.
 
L’obtention de cet accord est cruciale car c’est ce qui doit permettre à l’Etat fédéral américain de fonctionner. Sans accord, plus de budget pour payer les quelque 800 000 fonctionnaires jugés non essentiels au fonctionnement du pays. Evidemment, républicains et démocrates se renvoient la balle. The New York Times, acquis aux démocrates, pointe du doigt la majorité républicaine à la Chambre des représentants – qui accuse, elle, la majorité démocrate au Sénat. «La Chambre des représentants est prête à tout pour faire échouer la réforme du système de santé d’ Obama», écrit le journal.
 
Qualifiés de «rebelles ignorants», les républicains, estime le journal, jouent avec le feu. «Oui, rappelle The New York Times, il y a eu des précédents de blocage budgétaire, mais c’était en 95 et 96, sous Clinton, alors que l’économie américaine était florissante. Aujourd’hui, l’économie est fragile, et un blocage de ce type aurait des répercussions bien plus graves». Le journal demande également le relèvement du plafond de la dette américaine, souhaité par les démocrates, pour faire redémarrer l’économie américaine.
 
Un éventuel dénouement pourrait toutefois intervenir ce soir, dans les dernières heures précédant l'échéance, même si  beaucoup disent ce matin ne plus y croire. Preuve du scepticisme ambiant, ce dessin qu’on a trouvé dans The Washington Post, qui nous montre un Congrès où l’on s’écharpe comme dans une cour d’école.
 
Même son de cloche du côté du site américain The Atlantic, qui s’alarme du ton de plus en plus virulent des uns et des autres, et notamment de l’ascendant croissant et du jusqu’auboutisme des animateurs des Tea Parties.
 
Les Tea parties sont décrites par le Financial Times comme la manifestation d’un populisme de plus en plus répandu en Occident, et qui serait en train de gagner la gauche - ce serait le cas notamment du mouvement Occupy Wall Street, des Pirates allemands, du parti de la Liberté au Pays-Bas, ou encore du parti travailliste d’Ed Miliband, qui a récemment accusé le Premier ministre conservateur David Cameron de condamner la majeure partie de la population du Royaume-Uni à s'appauvrir avec sa politique de rigueur. D’après The Financial Times, tout ces mouvements auraient en commun la même dénonciation des élites, la même radicalisation face aux conséquences la globalisation et des évolutions technologiques.
 
Une poussée des extrémismes que les partis traditionnels tentent de contenir, notamment en Grèce, où le parti d’extrême-droite Aube Dorée a été dissous. Mais prévient The Independent, cette dissolution et ces arrestations ne régleront pas le problème sur le fond.
 
Plus inquiet encore, The Daily Telegraph compare la Grèce d’aujourd’hui à la République de Weimar.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.