Accéder au contenu principal

Khattab, citoyen israélien devenu djihadiste sur le champ de bataille syrien

Archives
Archives AFP

Khattab, un Arabe israélien, d'origine palestinienne, a récemment quitté sa ville de Haïfa dans le nord de l’État hébreu, pour aller "faire son devoir de djihad en Syrie". Portrait.

PUBLICITÉ

Les groupes rebelles djihadistes qui combattent le régime de Bachar al-Assad en Syrie comptent en leur sein des combattants étrangers venus des quatre coins de la planète. Khattab n’est pas Saoudien, ni Tunisien ni Irakien comme de nombreux combattants islamistes venus se battre en Syrie. Khattab est un Arabe israélien, d'origine palestinienne, qui explique à FRANCE 24 qu’il a décidé de "faire son devoir de djihad en Syrie", et ce alors qu’il n’avait au départ, aucune compétence militaire.

Révolté par "l’inaction de la communauté internationale, alors que le peuple syrien se fait massacrer depuis plus de deux ans", et par "les images diffusées en boucle sur les chaînes d’information", Khattab décide de passer à l’action. Âgé d’une vingtaine d’années, le jeune homme a récemment quitté sa ville de Haïfa dans le nord de l’État hébreu, et son métier d’ingénieur en mécanique qu’il a exercé entre Israël et la Grande-Bretagne, "après avoir établi le contact avec certaines personnes en Syrie grâce aux réseaux sociaux". Il a atterri en Turquie, puis une fois arrivé à la frontière syrienne, il a été pris en charge et dirigé vers la ville d’Aazaz avant d’être acheminé vers la région de Lattaquié. 
 
Aujourd’hui, Khattab se bat dans les rangs du Front al-Nosra, un groupe affilié à Al-Qaïda et inscrit sur la liste des organisations terroristes par l'ONU. Il se prépare à gagner la province de Homs, après avoir participé à des combats dans la région de Hama. S’il est extrêmement rare de croiser des "djihadistes israéliens" sur le champ de bataille syrien, il assure avoir rencontré plusieurs compatriotes dans le nord de la Syrie, près de Lattaquié et d’Idleb.
 
L’un d’eux, Muayyed Zaki Jumaa Ighbariya, un Arabe israélien membre du Front al-Nosra, est d’ailleurs mort mi-septembre dans des combats en Syrie. Il est considéré comme le premier citoyen israélien tué dans ce contexte.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.