Accéder au contenu principal
CHIMIE

Le prix Nobel de chimie décerné à trois pionniers de la modélisation informatique

AFP
2 mn

L'Austro-Américain Martin Karplus, l'Américano-Britannique Michael Levitt et l'Israélo-Américain Arieh Warshel ont reçu le Nobel de chimie pour leurs travaux réalisés dans les années 1970 sur la modélisation informatique des réactions chimiques.

Publicité

Le prix Nobel de chimie 2013 a été décerné à l'Austro-américain Martin Karplus, 83 ans, l'Américano-Britannique Michael Levitt, 66 ans, et l'Israélo-américain Arieh Warshel, 72 ans. Les trois chercheurs ont été récompensés pour leurs travaux réalisés dans les années 1970 sur la modélisation des processus chimiques, a précisé mercredi le comité Nobel, chargé d’attribuer la prestigieuse distinction.

Ces trois spécialistes de la modélisation chimique ont réussi à faire cohabiter dans l'étude des processus chimiques, et donc dans les logiciels qui s'appuient sur leurs travaux, la physique classique newtonienne avec la physique quantique, qui répond à des règles fondamentalement différentes, a indiqué le jury dans un communiqué.

Les applications sont illimitées, non seulement pour les chercheurs, mais aussi pour les ingénieurs et l'industrie.

"[Les scientifiques] ont posé les bases des puissants programmes utilisés pour comprendre et prédire les processus chimiques", a déclaré l'Académie royale des sciences suédoise dans un communiqué.

Les trois lauréats recevront leur prix le 10 décembre à Stockholm. Ils se partageront 8 millions de couronnes (917.000 euros). Ils succèdent aux Américains Robert Lefkowitz et Brian Kobilka, lauréats 2012.

Karplus conventionné à l'université de Strasbourg

Parmi les trois scientifiques honorés, Martin Karplus est le seul à travailler en France. Il est professeur au Laboratoire de chimie biophysique de l'université de Strasbourg.

Le prix Nobel de chimie est le troisième décerné cette année. Lundi, celui de médecine a été attribué aux Américains James Rothman et Randy Schekman et à l'Allemand Thomas Südhof pour leurs travaux sur le fonctionnement des cellules, et celui de physique a été décerné mardi au Britannique Peter Higgs et au Belge François Englert pour leurs recherches sur le boson dit "de Higgs".

Avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.