Accéder au contenu principal

Nord-Kivu : l'armée reprend aux rebelles une base militaire stratégique

AFP

Après quatre jours de combats contre les rebelles du M23, l’armée congolaise a déclaré lundi avoir repris le contrôle de la base militaire de Rumangabo, à une quarantaine de kilomètres de Goma, dans le Nord-Kivu.

Publicité

L'armée congolaise a affirmé, lundi 28 octobre, avoir repris le contrôle de la base militaire stratégique de Rumangabo, à une quarantaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, située dans l’est de la République démocratique du Congo.

"On a combattu, mais pas très longtemps : l'ennemi est démoralisé tant la puissance de feu des FARDC [armée gouvernementale] est grande", a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l'armée dans la province.

L’armée, soutenue par une mission de l’ONU, est aux prises depuis quatre jours avec les rebelles du M23.

Vendredi 25 octobre, de violents combats, les plus violents depuis fin août, ont notamment éclaté dans la région de Kibumba, postée sur un plateau à près de 1 800 mètres d'altitude. Cette localité verrouille la zone contrôlée par le M23 plus au nord.

La rébellion est active depuis mai 2012 au Nord-Kivu. Le 10 septembre dernier, après plusieurs mois d'arrêts, des pourparlers de paix avaient repris à Kampala entre le gouvernement congolais et le M23, mais ils ont été suspendus dans la nuit du 20 au 21 octobre.

Avec dépêches

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.