Accéder au contenu principal
TECHNOLOGIES

Les profits d'Apple baissent malgré des ventes records d'iPhone

AFP

Apple a enregistré pour la première fois en 11 ans une baisse de son bénéfice annuel, qui s'établit à 37 milliards de dollars (26,8 milliards d'euros). Un mauvais résultat qui est pourtant meilleur que celui prévu par les analystes.

Publicité

L'iPhone ne peut pas tout. Malgré des ventes records de son smartphone star, Apple a dévoilé, lundi 28 octobre, un bénéfice net annuel en recul de 11,2% à 37 milliards de dollars (26,8 milliards d'euros). C'est une première en 11 ans. Sur le seul quatrième trimestre, le groupe a généré un profit de 7,5 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros), en baisse de 8,6% par rapport à l'année dernière.

Pourtant, Tim Cook, le PDG d'Apple, avait aussi de bons chiffres à annoncer. Sur le dernier trimestre, le groupe a vendu 33,8 millions d'iPhone, soit 26% de plus qu'à la même période en 2012. Il a également écoulé un peu plus d'iPad, 14,1 millions contre 14 millions. Quant au chiffre d'affaires, il est en hausse de 4% pour s'établir à 37,5 milliards de dollars (27 milliards d'euros). Dans l'ensemble, les résultats financiers d'Apple pour le quatrième trimestre sont meilleurs que ceux prévus par les analystes

D'où vient alors la baisse des profits ? De la concurrence essentiellement. Dans un marché de plus en plus encombré, Apple a dû ajuster ses prix à la baisse ce qui a réduit ses marges. Ainsi, le prix moyen des iPhone actuels est de 577 dollars (419 euros), soit 10% de moins qu'en 2012.

Promesse d'un joyeux Noël

Conscient d'être toujours aussi dépendant des ventes de son smartphone (qui génère 60% de son chiffre d'affaires), Apple a promis, lors de la présentation de ses résultats, qu'en 2014 le groupe introduirait une toute nouvelle ligne de produits. Une assurance qui intervient alors que les investisseurs s'inquiètent de plus en plus de l'absence d'innovation majeure du côté de Cupertino (siège d'Apple) depuis le lancement de l'iPad en 2010.

Tim Cook s'est aussi voulu optimiste pour la période cruciale des fêtes de fin d'année. Grâce à deux nouveaux iPhone, dévoilés en septembre, et plusieurs nouveaux iPad, présentés en octobre, le patron d'Apple juge que le chiffres d'affaire pour les trois prochains mois devrait être compris entre 55 et 57 milliards de dollars (entre 40 et 41,3 milliards d'euros), ce qui serait bien au-delà des attentes de Wall Street.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.