Accéder au contenu principal

Masters Paris-Bercy : éliminé, Tsonga "compte repartir très fort en 2014"

Pierre René-Worms

Jo-Wilfried Tsonga s’est incliné lors de son entrée en lice au tournoi de Paris-Bercy face au Japonais Kei Nishikori (1-6, 7-6, 7-6). Une défaite synonyme de fin de saison pour le Français qui ne participera pas au Masters de Londres.

PUBLICITÉ

Jo-Wilfried Tsonga, 10e joueur mondial, a été battu par le Japonais Kei Nishikori et ne disputera ainsi pas les Masters, qui réunissent à Londres à partir de lundi les huit meilleurs joueurs de la saison.

"Il ne m’a pas manqué grand-chose. C’est un peu compliqué parce que je manque de condition physique, du coup, ces derniers temps, c’était très difficile de m’entraîner. Aujourd’hui [lundi], je voulais y aller à fond, mais je n’ai pas géré et cela m’a rattrapé", a expliqué Tsonga devant la presse. Malgré cette défaite au Masters de Paris-Bercy, le Manceau n’a pas semblé abattu.

"J’ai un peu le sourire quand même car cela faisait longtemps que je n’avais pas joué comme ça. J’ai vraiment joué comme j’ai l’habitude de jouer normalement. C’est pour cela que je ne suis pas non plus effondré."

Masters Paris-Bercy 2013
Masters Paris-Bercy 2013

"Ce qui est important c’est que je continue à ‘kiffer’ mon sport"

Jo-Wilfried Tsonga reste en effet sur une période très difficile. Le Français n’a pas joué entre son abandon à Wimbledon en juin dernier et le tournoi de Metz mi-septembre, en raison d’un problème au genou. "C’est une demi-saison à oublier", confie Tsonga qui se projette déjà avec envie sur la saison 2014. "C’était osé de reprendre la compétition. À la base, je ne devais pas être ici, mais aujourd’hui [lundi], je n’ai pas de regrets. Je suis allé jusqu’au bout. Cela va me laisser du temps pour préparer la saison prochaine. Il faut que je rebosse. Je compte repartir très fort."

Le Manceau va donc profiter de son absence à Londres lors du tournoi des "Maîtres" pour préparer la saison prochaine. "Ce n’est jamais bien de manquer les Masters, mais cela va me permettre de faire une préparation foncière plus importante."

Tsonga laisse donc le champ libre à son compatriote Richard Gasquet qui va chiper sa place de numéro un français. "Ce n’est pas quelque chose qui est très important, explique Tsonga. Ce qui est important, c’est que je me retape physiquement et que je continue à ‘kiffer’ mon sport." Il sera épaulé dans cette tâche par deux nouveaux entraîneurs : Nicolas Escudé et Thierry Ascione, avec qui il a commencé à travailler à Bercy.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.