Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Un grand cerf dans sa maison"

France 24

Presse française, jeudi 7 novembre. Au menu de la presse française ce matin, la fermeté affichée du gouvernement face aux bonnets rouges en Bretagne, la colère des classes moyennes, deux entretiens au sommet ainsi que deux histoires de bestioles.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française ce matin, la fermeté affichée du gouvernement face à la fronde bretonne.
 
Jean-Marc Ayrault l’a annoncé hier: L’écotaxe ne sera pas supprimée, seulement suspendue. Accusé de manquer de fermeté, le gouvernement a décidé de "durcir le ton", d’après le Parisien, qui relève dans cette affaire "l’étonnante discrétion de Manuel Valls".
 
Le gouvernement semble avoir repris la main, mais les Bonnets rouges annoncent d’autres actions. Libération revient sur ce mouvement qui "ratisse large".
 
La tempête bretonne ne serait toutefois que la partie visible d’une exaspération croissante des classes moyennes. "Il n’y a pas une colère des pauvres, mais une colère des actifs", explique le démographe Hervé le Bras. "La pause fiscale annoncée en septembre était une réponse à cette montée des tensions", explique le Monde. "Mais non suivie d’effets, elle a contribué à accroître l’incompréhension."
 
Et il y a fort à parier que l’annonce faite ce matin par Bernard Cazeneuve dans les Echos ne contribuera pas à calmer les esprits. Le ministre du Budget annonce un "nouveau plan d’économies pour l’année prochaine". Et "il faudra porter (l’ambition) encore plus loin en 2015, et continuer en 2016 et 2017."
 
Face à ces difficultés, le Figaro évoque des ministres "saisis par le doute" et de plus en plus ouvertement critiques. Certains évoqueraient "une situation pas très simple", un manque de coordination entre l’Elysée et Matignon, et une "politique du dos rond" inefficace. "Si l’inversion [de la courbe du chômage] ne se produit pas en fin d’année, on aura un mois de janvier très difficile", pronostique un ministre.
 
Si le président peine à ramener le calme dans le pays, c’est aussi parce qu’il a autorisé une sorte de contestation permanente dans sa majorité, estiment les Echos, qui évoquent un président "qui ne fait pas peur" et semblent fort le regretter.
 
A noter également ce matin, l’entretien accordé par le ministre iranien des Affaires étrangères au Monde. Mohamad Javad Zarif affirme qu’un accord sur le nucléaire est désormais à portée de main.
 
Entretien également avec Moncef Marzouki, par Libération. Là encore, pas mal d’optimisme : "En Tunisie, le processus démocratique sera achevé."
 
Sans transition, et pour terminer, je vous propose une info : en Angleterre, les chiens policiers toucheront désormais… une retraite. Le Figaro rapporte que la ville de Nottinghamshire annonce que chaque canidé touchera 1 800 euros pendant trois ans.
 
Enfin, une image, trouvée dans le Parisien. Ce n’est pas un boeuf, mais un cerf sur un toit.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.