Accéder au contenu principal

France – All Blacks : les Bleus visent l’exploit face aux champions du monde

AFP

Le XV de France affronte la Nouvelle Zélande, championne du monde, samedi au Stade-de-France en ouverture de sa tournée d’automne. Un défi de taille pour des Bleus, qui, en huit matches disputés cette année, n'ont remporté qu'une seule victoire.

Publicité

L’équipe de France de rugby débute samedi (à 21 h) sa tournée de novembre contre les All Blacks, le plus féroce des adversaires, avant d'affronter les Tonga au Havre (le 16 novembre) puis l'Afrique du Sud au Stade-de-France (le 23 novembre).

Le XV tricolore, en mal de victoires cette année, (un seul succès en huit matches disputés en 2013) reste sur trois défaites au mois de juin face à ces mêmes Néo-Zélandais. Pour autant, le deuxième ligne Pascal Papé sait que la victoire est possible puisqu’il était du voyage à Dunedine, en Nouvelle-Zélande, lors du dernier succès des Bleus sur les Blacks, le 13 juin 2009 (27-22).

"J’ai la conviction que cette équipe de France peut l’emporter. De toute manière, si on n’a pas ces convictions-là, autant ne pas aller au Stade-de-France samedi soir", a déclaré celui qui fut capitaine par intérim en l’absence de Thierry Dusautoir. "On doit avoir un état d’esprit exceptionnel", a estimé le joueur du Stade Français. "On s’entraîne tous très dur et depuis tout petit pour jouer ce genre de match." Un choc entre deux équipes qui s’affrontent régulièrement : 11 oppositions ces sept dernières années. La Nouvelle-Zélande mène neuf victoires à deux !

"Il faut arrêter les paroles et montrer les actes, et les actes, c'est sur le terrain"

"On n'a pas envie samedi d'être des sparring-partners. On a vraiment envie de montrer qu'on peut rivaliser, les battre", a affirmé jeudi le manager du XV de France, Philippe Saint-André. "Les joueurs sont prêts au niveau de l'état d'esprit. Maintenant, il faut arrêter les paroles et montrer les actes, et les actes, c'est sur le terrain", a lancé ‘PSA’ en soulignant que les matches face aux All Blacks sont "des matches à part".

"Depuis un siècle, les matches face à la Nouvelle-Zélande sont toujours des matches d'une intensité énorme, d'une grande qualité parce que c'est une équipe qui joue un rugby positif, qui n'est pas là pour détruire mais pour construire." Et les All Blacks construisent sur la durée. Ainsi, les champions du monde vont jouer face aux Français avec la plupart de leurs titulaires habituels aux postes clés, y compris dans le pack, le plus expérimenté jamais aligné par les All Blacks.

"Ils ne sont pas imbattables"

Au total, les Néo-Zélandais cumuleront 853 sélections sur la pelouse au coup d'envoi, preuve s'il en fallait que le sélectionneur Steve Hansen ne compte absolument pas galvauder cette rencontre. "L’équipe complète est réunie autour d’un objectif commun, bien jouer lors de cette tournée européenne (...) Mais nous savons que le test de ce week-end ne sera pas facile", a estimé Steve Hansen dans un communiqué publié jeudi. "Les Français vont jouer contre nous avec leur qualités physiques, leur passion et quelque chose de nouveau."

Notamment une nouvelle charnière inédite avec Rémi Talès et Morgan Parra. Cette association est la neuvième différente sous l’ère Philippe Saint-André, débutée lors du tournoi des Six nations 2012. Le demi de mêlée clermontois a joué trois fois contre les All Blacks, pour trois défaites, mais il estime que la France "peut rivaliser avec ce genre d'équipes."

"Ça reste les meilleurs car collectivement ils sont très bons, individuellement et techniquement ils sont très bons, mais ils ne sont pas imbattables", a affirmé le joueur de 24 ans, qui connaîtra samedi sa 52e sélection. "Titi (Dusautoir), Pascal (Papé), Dim (Szarzewski) qui ont joué les Blacks et les ont battus peuvent dire qu'ils sont prenables."

France : Dulin – Huget, Fritz, Fofana, Médard - (o)Talès, (m) Parra – Lauret, Chouly, Dusautoir (cap.) – Maestri, Papé – Mas, Kayser, Forestier

Nouvelle-Zélande : Dagg - Jane, B. Smith, Nonu, Piutau - (o) Carter, (m) Smith - McCaw (cap), Read, Messam - Whitelock, Retallick - O. Franks, Mealamu, Woodcock

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.