Accéder au contenu principal

Le mollah Fazlullah opposé à des pourparlers de paix avec Islamabad

AFP

Le mollah Fazlullah, élu jeudi à la tête des Taliban pakistanais, suite au décès d'Hakimullah Mehsud, est opposé à d'éventuels pourparlers de paix avec Islamabad, annonce le porte-parole du mouvement.

Publicité

Le mollah Fazlullah, nouveau chef des Taliban pakistanais, est "contre" l'ouverture de négociations de paix avec le gouvernement pakistanais, a annoncé jeudi le porte-parole de la rébellion islamiste armée.

"Il n'a pas pris de décision finale, mais il est contre des pourparlers de paix", a expliqué Shahidullah Shahid, porte-parole officiel des Taliban pakistanais, en entretien à l’AFP.

"L'organisation de pourparlers n'est même pas l'enjeu d'un débat, car ce gouvernement n'a aucune autorité, ce n'est pas un gouvernement souverain, mais un gouvernement esclave des États-Unis. Des pourparlers de paix sont une perte de temps", a-t-il indiqué.

Le mollah Fazlullah, également surnommé "Mollah Radio" après la mise en ondes dans des médias locaux de certains de ses prêches enflammés, a pris jeudi la tête du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), un regroupement de factions islamistes armées.

Il a succédé à Hakimullah Mehsud, abattu vendredi dernier par un drone américain. Le décès d'Hakimullah Mehsud a été acté, au moment même où les autorités à Islamabad tentaient de renouer le dialogue avec les rebelles, dans l'espoir d'ouvrir des pourparlers de paix.

Depuis de nombreuses années, le Pakistan, un pays musulman qui compte 180 millions d’habitants, est le théâtre de nombreux attentats.

Avec dépêches

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.