Accéder au contenu principal

Le One World Trade Center est officiellement le plus haut gratte-ciel américain

AFP

Le One World Trade Center, érigé à New York à la place des tours détruites le 11 septembre 2001, est désormais le gratte-ciel le plus élevé des États-Unis. Cet édifice détrône la Willis Tower de Chicago.

Publicité

La nouvelle tour du World Trade Center est devenue mardi 12 novembre le plus haut gratte-ciel des États-Unis. Des architectes du conseil de l’habitat urbain et des bâtiments élevés (CTBUH) ont tranché et ont estimé que le One World Trade Center, construit sur le lieu même des attaques du 11 septembre 2001, était plus haut que la Willis Tower de Chicago.

Ces experts ont jugé qu’ils pouvaient prendre en compte l’antenne qui coiffe ce gratte-ciel flambant neuf pour mesurer sa hauteur. "La structure sur le haut du bâtiment est considérée comme un élément architectural permanent, et non comme l’élément d’un équipement technique fonctionnel", s’est justifié le président du CTBUH, Timothy Johnson dans un communiqué. Grâce à cette antenne d’une longueur de 124,4 mètres, la tour porte sa hauteur totale à 541,30 mètres.

À Chicago, où la Willis Tower a été considérée comme le plus haut immeuble des États-Unis pendant 40 ans avec ses 442 mètres, cette décision n’a pas été bien accueillie. Comme le rapporte le Chicago Tribune, le maire de la ville Rahm Emanuel a vivement critiqué cette nouvelle : "Je pense qu’avec la Tour Willis, les gens peuvent avoir une vue à couper le souffle par sa beauté et ses paysages. Cela n’est pas possible depuis une antenne (...) À tous ceux qui veulent escalader une antenne et jeter un coup d'oeil, allez-y ! Mais je vous conseille plutôt de rester à l'intérieur".

Une hauteur symbolique

Les experts du CTBUH semblent plutôt avoir été sensibles à la dimension commémorative du nouvel édifice, érigé à place des deux tours jumelles du World Trade Center. "La flèche qui porte la lumière, émise à la hauteur symbolique de 541,3 mètres (NDLR : soit 1776 pieds en référence à la déclaration d’indépendance des États-Unis proclamée en 1776), est particulièrement poignante et fait écho à la flamme de la statue de la liberté", a ainsi expliqué le directeur général du CTBUH Antony Wood.

Malgré la proclamation de ce nouveau record américain, le One World Trade Center semble bien petit par rapport à ses concurrents internationaux. À Dubaï, la plus haute tour du monde, la Burj Khalifa, culmine en effet à 830 mètres.

Avec dépêches

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.