Accéder au contenu principal

Barrages Mondial-2014 : le Nigeria en ballotage favorable face à l'Éthiopie

Le capitaine nigérian John Obi Mikel à la lutte avec un Ethiopien
Le capitaine nigérian John Obi Mikel à la lutte avec un Ethiopien AFP

Le Nigeria reçoit l’Éthiopie samedi dans le cadre des barrages retour pour le Mondial-2014. À l’aller, ce sont les Nigérians, champions d’Afrique en titre, qui l’avaient emporté 2 buts à 1. Un avantage de poids avant le match retour.

Publicité

Le Nigeria est à 90 minutes d'une cinquième participation au Mondial. Après 1994, 1998, 2002 et enfin 2010, les Super Eagles peuvent ajouter une nouvelle ligne à leur histoire en coupe du Monde s’ils parviennent à se défaire de l’Ethiopie samedi à Calabar, une ville du sud-est du Nigeria.

À l’origine, le duel entre les champions d’Afrique en titre et les Éthiopiens pouvait paraître déséquilibré, mais il n’en fut rien lors du barrages aller à Addis-Abeba le 13 octobre dernier. Les Walya ont donné du fil à retordre à l’équipe de Stephen Keshi, qui s'est difficilement imposée deux buts à un.

Le Nigeria malmené à Addis-Abeba

Bousculé, le Nigeria, pourtant invaincu en phase de qualifications (3 victoires, 3 nuls), a souffert. La faute à de virevoltants Éthiopiens emmenés par l’intenable Salahdin Ahmed. Les Super Eagles doivent finalement leur salut à un doublé de l’attaquant de Fenerbahçe, Emmanuel Emenike, son second but ayant été inscrit dans le temps additionnel.

Ce précieux succès acquis à l’extérieur permet aux Nigérians d’aborder sereinement cette manche retour qu'ils jouent à domicile. Autre avantage de poids, le gardien des Super Eagles Vincent Enyeama est en très grande forme. Le portier du club de Lille reste sur huit matches de Ligue 1 sans avoir encaissé le moindre but.

Pour l'Ethiopie en revanche, la défaite à Addis-Abeba, où les hommes de Sewenet Bishaw étaient invaincus depuis 2008, complique la têche des joueurs qui sont toujours en quête d'une première participation à une Coupe du monde.

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.